Actualité volcanique mondiale

Rubrique animée par notre spécialiste volcans Georges Vitton, vos messages sont les bienvenus.

28/07/2014. Popocatepetl , San Miguel, Zhupanovsky.

28/07/2014.


Popocatepetl, Mexique :

27 Juillet 11:00 h (27 Juillet 16h00 GMT)

Dans les dernières 24 heures le système
de surveillance du volcan Popocatepetl   a enregistré 12 exhalaisons accompagnées par des émissions de vapeur et de gaz.
Photo : tiempo de......
correr por mi cámara porque estaba de ....... 

Au cours d'hier après-midi , les conditions nuageuses ne permettaient pas d'observer le cratère en  continu , mais cependant , émission continue de vapeur et de gaz   a été observée se dirigeant vers l'ouest, et un filament de lumière , la nuita été observé  au-dessus du cratère avec une émission continue de vapeur d'eau et de gaz  .

De vendredi matin jusqu'à la date du présent rapport , les conditions nuageuses ont permis d'observer le volcan avec une émission continue de vapeur et  de gaz
à l'ouest.

Le sémaphore volcanique d' alerte est à Amarillo Phase 2.



Source : Cenapred :  http://www.cenapred.unam.mx/es/
Photo : Mary Urcid Ponce. 


San Miguel ( Chaparrastique), El Salvador :


Date et heure de publication: 27/07/2014 10:00

( Twitter ) Il y a une heure , petite explosion, le volcan de San Miguel   continu de dégazer. 

Les vibrations internes du
volcan Chaparrastique continuent de montrer des fluctuations, qui sont très élevées parce qu'elles sont 18 fois supérieure à la valeur normale. Ces fluctuations très fortes de la vibration  sismique  sur le volcan indique  l'instabilité dans laquelle se trouve actuellement le volcan, qui a une forte probabilité d'une  explosion du cratère central. Cependant, il est possible que l'activité éruptive se produit également sur les flancs  . Il convient de mentionner que les processus géologiques sont longs et peuvent durer des mois, voire des années.

 

Figure 1. Les vibrations sismiques sont maintenues à des valeurs très élevées.

Les valeurs élevées de RSAM présentes sur le volcan sont associées a l’ascension et à la libération de fluides magmatiques (gaz, vapeur d'eau et   magma) qui passent à travers les "conduits" et provoquent des fractures avec de fortes vibrations. Jusqu'à présent, la pression exercée par les gaz a généré de petites explosions de cendres éjectées et déposées près du cratère principal,  parfois déplacées dans le sens du vent.

Dans ce cas, l'appareil de
suivi renforcé continu  du Marn ,   maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux. Le MARN appelle les journalistes et les individus à ne pas grimper sur le volcan, en raison du degré de danger qu'il représentent pour le moment.

La sismicité à la station Lacayo  , située à 3 km à l'ouest du cratère, a également enregistré des valeurs élevées (figure 2).





Figure 2. Vibration sismique enregistrée à la station de Lacayo  . Notez l'augmentation au cours de l'éruption du 29 Décembre 2013 ( complètement à gauche de l'image) et le comparer avec l'augmentation actuelle.

Un total de 335 micro-séismes (aucun ressentis) ont été enregistrés depuis le 27 Janvier 2014 jusqu'au Dimanche 27 Juillet, tous situés sur le flanc nord du volcan. Les grandeurs varient entre 0,4 et 2,1. Au cours des 24 dernières heures, il n' y a eu aucun tremblement de terre dans la région  .





Figure 3. Épicentres des micro-séismes situés sous le volcan Chaparrastique depuis le 27 Janvier jusqu'à ce jour.
Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2) mesurées au cours des dernières 24 heures à Finca La Piedra (situé dans le hameau Piedritas) ont varié dans l'intervalle de 0,008 et 0,811 ppm (parties par million), ce qui indique que la qualité de air continue à présenter des variations dans la concentration, en particulier dans les heures du soir. Une condition de la qualité de l'air modérée a été enregistrée de  5:00 à 23:00 hier, samedi 26 Juillet.

 
 Le cratère du Chaparrastique  ( Marn, 30/12/2013)


La vitesse du vent était de 12,7 miles par heure, avec une direction sud-ouest dominante.

Les valeurs de dioxyde de soufre  présentées par le volcan au cours de la dernière semaine, montrent une forte augmentation, comme ils  ont atteint des valeurs supérieures à 1000 tonnes, confirmant la montée des fluides magmatiques (gaz) par le cratère central   .


Source : Marn : http://www.marn.gob.sv/


Zhupanovsky  ,  Kamchatka, Russie: 

 53.59°N, 159.147°E  
Sommet : 2958 m 

Le KVERT a signalé que le  15 Juillet , une activité de gaz et de vapeur modérée  a été observée sur le Zhupanovsky. Les 16-17 Juillet , les données satellitaires  ont montré des panaches de cendres qui s'élevaient à 6-6,5 km (19,700-21,300 pieds) d'altitude et se sont étendus sur 370 km N.  

Фотография: извержение вулкана Жупановская сопка (Жупановский вулкан). Полуостров Камчатка, Налычево, Дзензур-Жупановская группа вулканов

Une anomalie thermique a été observée sur le volcan, le 16 Juillet. Le VAAC de Tokyo a rapporté des panaches de cendres pendant la période du 16-18 et le 21 Juillet à la dérive N et NE. L'altitude des plumes  était de l'ordre de 3.3 à 8.5 km (11,000-28,000 pi) .


Sources: Kamchatkan Volcanic Eruption Response Team (KVERT)Tokyo Volcanic Ash Advisory Center (VAAC)  ,  GVP .
Photo : http://www.fotopetropavlovsk.ru/2014/07/11/zhupanovsky/

27/07/2014. Reventador , SantaMaria, Shishaldin.

27/07/2014.

Reventador, Equateur :


RAPPORT DE SITUATION N ° 207 
Samedi, 26 Juillet, 2014

 
Résumé de l'activité du volcan.

 
Le volcan continue de présenter un niveau d'activité considéré comme modéré.

 
TECHNIQUE ET COMMENTAIRES ANNEXE
Sismicité:  

30 événements de longue durée (LP), 41 explosions, 2 épisodes de tremblement harmonique ont été comptés et enregistrés.

 http://www.sungodperu.com/wp-content/uploads/2009/12/204_tour.jpg
Commentaires et émissions de cendres:


Le volcan est resté nuageux, donc il n' a pas été possible de faire des observations directes de l'activité de surface.
 
Les pluies  et les lahars:  


Pas de pluies enregistrées dans la région.
 
informations générales
 Ce rapport sur ​​une base quotidienne sera publié à 15h00 (TL) tant que le niveau d'activité du volcan est modérée. Dans le cas d'une augmentation ou d'un changement dans le comportement du volcan  un rapport spécial sera
immédiatement émis.
 

Source :   www.igepn.edu.ec
Photo : Sungodperu.


 Santa María , Guatemala :

 14,756 ° N, 91,552 ° W 
Altitude 3772 m

L' INSIVUMEH a indiqué que la plupart des jours pendant la période du 15-22 Juillet , le dôme de lave actif du Santiaguito était visiblement en dégazage et générait des panaches. Des cendres ont été notées les16 et 20 Juillet s'élevant à 3,2 km (10 500 pieds) d'altitude avec une tendance à la dérive SW.  

 
La plupart du temps, une colonnes fumerollienne atteint 2.8 à 3.2 km (9,200-10,500 pieds) d'altitude et de faibles à modérées avalanches coulaient vers Canyon Nima River I. Une explosion modérée s'est produite le 16 Juillet et une pluie de cendres a été signalée dans la Finca El Rosario Palajunoj.

Source: Instituto Nacional de Sismologia, Vulcanologia, Meteorologia, e hidrología (INSIVUMEH)

Photo : revuemag.

Shishaldin , Alaska :

 
54 ° 45'19 "N 163 ° 58'16" W,  

Altitude Sommet 9373 m (2857 m)
Volcan : actuel niveau d'alerte: Surveillance
Code couleur actuel de l'aviation  : ORANGE

AVO Image 

Une activité éruptive de bas niveau continue. Des températures de surface élevées ont été observées dans le cratère du sommet quand les conditions d'observation sont favorables. Un saupoudrage de traces de cendres sur la neige fraîche a été observé par satellite et sur les images des caméras web     dans le voisinage immédiat du cratère , mais aucune émissions de cendres émises n'a été détecté. Des stries foncées courtes , possibles dépôts de coulées de débris ont été observées sur le flanc sud par les   images de la caméra, s'étendant depuis le cratère du sommet. C'est peut être le résultat de la fusion de la glace et de la neige près du sommet en raison de la hausse des températures dans les environs du cratère. L'activité sismique continue a être à un niveau très bas.

Source : AVO : http://www.avo.alaska.edu/
Photo :
Ketner, Dane

26/07/2014. Etna, Karangetang, Sabancaya.

26/07/2014.



Etna, Sicile :


Mise à jour INGV ETNA, le 25 Juillet 2014 à 12h30 GMT

  
Dans la matinée du 25 Juillet 2014 à environ 09h14 GMT (heure locale = -2), s'est ouvert une nouvelle bouche près de la fissure éruptive qui a été active depuis le 5 Juillet, sur le coté oriental  du cône du cratère Nord Est .  




La nouvelle bouche se trouve à une distance d'environ 150-200 mais au nord que celles du 5 Juillet, et est une source d'explosions stromboliennes, parfois accompagnées de petites quantités de cendres volcaniques, comme le montre l'image du dessus, prise par Benito Morabito

 













Le phénomène a été observé par le personnel de l' INGV-Osservatorio Etneo présents sur le terrain, et a également été documentée dans les images de la caméra thermique de Monte Cagliato (CEMT). A l' instant, (12h30 GMT, le 25 Juillet) il n'existe aucune preuve d' émission de lave de la nouvelle bouche l'activité explosive se poursuit à l' emplacement de l'une des deux bouches explosives formées le Juillet 5, avec émission de   lave de la même source.










 Ces derniers jours ont également été observés des émissions sporadiques de gaz chaud, rarement  mélangés avec de petites quantités de cendres volcaniques dans le Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE).


  



Certains de ces évènements ont généré de petites anomalies dans les images de la caméra thermique sur la Montagnola (EMOT).

 
 Et pour le plaisir des yeux, une photo de Massimo lo Giudice, de la fracture ouverte sur le flanc du cône Nord Est.

Source : INGV : http://www.ct.ingv.it/it/
Photos : Benito Morabito , Etnativo , MaurizioeRosy Vecchio, Massimo lo Giudice


Karangetang, Indonésie :


Indonésie: le volcan Karangetang éclate encore une fois sur l'île de Siau
 le 22 Juillet 2014

 
Volcano Karangetang erupts on the island of Siau Indonesia 
Gaz magmatique s'échappant des flots de magma dans l'air après que le volcan Karangetang soit entré en éruption  sur l'île de Siau, au nord de Sulawesi, en Indonésie.


Le volcan Karangetang  , situé sur le côté nord de l'île de Siau en Indonésie, est entré en éruption le 19 Juillet 2014. Selon notre contributeur, l'explosion a lancé des projections de lave jusqu'a 2000 mètres et a mis des milliers d'habitants qui vivent à proximité du Karangetang en danger .

 
 

Le volcan est entré en éruption 41 fois depuis 1675.  

La source de la coulée est située au sommet de l'édifice volcanique et s'éboule dans les ravines sur les flancs du volcan .  Le risque d'éboulements importants se transformants en coulées pyroclastiques est important pour les zones habitées d'Ondong et de Ulu.
Le niveau d'alerte reste à 3 , Siaga, sur une échelle de 1 à 4.

Source : Demotix


Sabancaya , Perou :

Dernier rapport de l' IGP , qui détaille la présence d'un nouveau foyer sismique à 8 km au nord du Sabancaya

L'
Institut de recherche dans le domaine de la volcanologie  et de la géophysique du Pérou, a publié son dernier rapport sur ​​l'activité sismovolcanique du Sabancaya sur la base des données analysées entre le 17 et 24 Juillet. Le rapport indique que, dans l'un de ses points les plus importants, l'emplacement d'un nouveau foyer sismique situé à seulement 8 kilomètres au nord du cratère.

L'apparition de tremblement de terre de fracture ou volcanotectoniques (VT) ont été présents modérément, avec des enregistrements sismiques d'une moyenne journalière de 57, où en légère baisse , qui a été observée dans la tendance. Pendant ce temps, les tremblements de terre de longue période (LP) associés à des mouvements de fluides ont été à peine présents (LP 47 par jour).

En outre, les émissions fumerolliennes du Sabancaya ont été persistantes, survenant presque tous les jours. Ainsi, il a été observé un dégazage blanchâtre (vapeur d'eau) et, plus rarement, des gaz bleuâtre (gaz magmatiques, principalement le dioxyde de soufre SO2).

Au cours des trois derniers jours, ces normes ont montré une légère baisse; Toutefois, l'émission continue de fumerolles apparait régulièrement. Le Dr Orlando Macedo, chercheur principal dans le domaine de la recherche en volcanologie de l'IGP, précise que le  Sabancaya montre des signes possibles du début d'un nouveau processus éruptif. "L'activité sismique de volcanotectonique devrait se poursuivre dans les prochaines semaines, se  déplaçant dans des directions différentes. Les émissions de fumerolles continuent pendant ce temps , avec de la vapeur expulsée, ou différents gaz ou eau magmatiques, atteignant des hauteurs allant de 500 m à 1000 m au-dessus du cratère. Ces évènements  nous disent que l'activité du Sabancaya marche très lentement vers un processus éruptif possible ", a t-il dit.

Source : Jorge Andrés Concha Calle , IGP Perou.
Photo : Peru21



25/07/2014. Chiles et Cerro Negro , Kilauea, Aso , Nishino- Shima

25/07/2014.



Mes excuses à ceux qui attendaient des mises à jour hier...Internet est bien capricieux ces jours ci.


Chiles / Cerro Negro , Frontière Equateur / Colombie :

Ce rapport a été préparé en coordination avec l'Observatoire volcanologique et sismologique de Pasto (OVSP) , la Commission géologique de Colombie (CGT), et se réfère à l'activité sismique dans la région du Cerro Negro et du volcan Chiles , situés sur la frontière entre l'Équateur et la Colombie, qui présentent des changements dans le comportement de l'activité volcanique.

La Surveillance , la dernière semaine, dans la zone d'activité des volcans Chiles et Cerro Negro , met en évidence que:

 

L'activité sismique associée à la fracturation du matériel cortical continue d'être prédominante. En ce qui concerne à la semaine précédente, il y avait une diminution de la fréquence des événements, de 686 événements (rapportés la semaine du 9 au 15 Juillet) à 507 enregistré  cette semaine (du 16 au 22 Juillet). Ces événements continuent d'être situés principalement dans le sud-ouest du volcan Chiles, à des distances inférieures à 4 km du volcan, avec des profondeurs comprises entre 4 et 10 km pour le haut (niveau de référence sur 4700 m) et d' une ampleur   jusqu'à 2,2 degrés sur l'échelle Richter. Cette semaine, il y avait des rapports de tremblements de terre qui ont été ressentis par les habitants des villes voisines

La déformation corticale de l'édifice volcanique enregistrée dans les stations de Colombie, depuis le mois de Novembre 2013, montre une certaine variation à partir d'Avril 2014.


Source : IG EPN : http://www.igepn.edu.ec/
Photo : Minard Hall (1985)



Kilauea, Hawai :

19 ° 25'16 "N 155 ° 17'13" W,  
Altitude Sommet 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel niveau d'alerte: Surveillance
Code couleur actuel de l'aviation  : ORANGE

Sommaire de l'activité: 


Le Kilauea a continué à éclater à son sommet et sur la Rift Zone Est,  les émissions de gaz sont restées élevées. Il n'y avait pas de changement significatif dans l'inclinaison enregistrée au sommet, et le niveau du lac de lave a été principalement stable. Un éboulement du bord du cratère Overlook a déclenché un petit événement explosif hier matin. Sur la Rift Zone Moyen-Orientale, les coulées de lave ont continué de s'épancher sur le flanc nord-est du cône du Puu Oo   et s'étendent au nord-est, le plancher du cratère du Puu Oo s'est légèrement affaissé.
 
http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-700.jpg 
 La partie du mur du cratère Overlook qui s'est effondrée est évidente dans le centre de cette photo par sa couleur blanche.


Observations récentes du Sommet: 

Les inclinomètres du Sommet n'ont enregistré aucun changement significatif au cours des dernières 24 heures. Le niveau du lac de lave a été relativement stable, oscillant entre 30 et 35 m en dessous des bords du cratère Overlook. Le niveau a chuté brièvement à environ 40 m au-dessous du bord du cratère hier matin, après un petit événement explosif qui a bombardé le belvédère touristique fermé sur le bord de l' Halemaumau avec des projections. L'explosion a été déclenchée par un éboulement de la paroi sud-est du cratère Overlook. La secousse sismique a été faible sauf pour une courte période suivant immédiatement l' événement explosif d'hier matin, et après d'autres éboulements plus tard dans la journée et la nuit. Sinon, la sismicité évolue entre des cycle de périodes de plusieurs longues heures de faible tremor , voire de plus silencieux décrochements du tremor. Neuf tremblements de terre étaient assez forts pour être situés sous le volcan Kilauea: 4 sous le sommet, 1 dans la Rift Zone Est, 1 dans la Rift Zone Sud-Ouest, 1 sur les défauts de flanc sud, et 2 dans la zone Kaōiki Pali. Les récepteurs GPS couvrant le  sommet de la caldeira ont enregistré des variations de longueur jusqu'à environ 1 cm depuis le début de Juillet, mais peu de changement. Au cours de la semaine se terminant le 22/07/14, le taux d'émission de dioxyde de soufre du sommet était élevé , avec 4,500-5,700 tonnes / jour (voir mise en garde ), et une petite quantité de matière particulaire a été transportée dans les airs par le panache.




http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-697.jpg 
 Les fragments de lave éjectés varient entre les particules de poussière à la taille de bombes , projections d'environ 70 cm (~ 30 pouces) de diamètre. Les fragments les plus grands - les bombes - parsement le sol autour du cratère Overlook et de la webcam, donnant à la région un air qui rappelle un pâturage  (ou Mars...).

Observations récentes sur la Rift Zone Est:  
 
Les coulées de lave ont continué de progresser lentement vers le nord-est en deux lobes principaux. Le plus éloigné était à environ 2 km de l'évent sur le flanc nord-est du Puu Oo, le 18 Juillet, et a avancé de quelques centaines de mètres depuis. Les précipitations sur le Puu Oo au cours de la dernière journée ont empêché l'interprétation significative du signal d'inclinaison qui y est enregistré , mais il y a un sentiment général de  déflation au cours des derniers jours, conformément au léger affaissement du plancher du cratère observé pendant cette période. Les petits étangs de lave  présents dans les deux fosses du sud-est dans le fond du cratère ont pour la plupart été recouverts d'une croûte. Une incandescence au dessus les quatre fosses a indiqué que la lave était près de la surface.  La mesure la plus récente d'émission  de dioxyde de soufre était de 550 tonnes par jour (à partir de toutes les sources sur la Rift Zone Est) le 22 Juillet 2014; les taux d'émission sont habituellement situés entre 150 et 450 t / j depuis Juillet 2012.


Source : HVO : http://hvo.wr.usgs.gov/


Aso , Kyushu, Japon :  

L'activité reste élevée sur le volcan Asosan . Bien qu'aucune nouvelle émissions de cendres n'ait été signalée récemment, le cratère Nakadake montre un dégazage intense et de vifs éclats de fumerolles chaudes sont visible de nuit. Il semble que le lac de cratère qui occupe habituellement le fond du cratère se soit évaporé.

   
Cratère du mont Aso (Nakadake)

L'activité reste donc au dessus de la moyenne. Le lac ne s'était pas évaporé depuis 1993.

L'Asosan est situé dans la préfecture de Kumamoto, au centre de l'île de Kyūshū et culmine à 1 592 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il n'est qu'à 75 kilomètres à l’est du mont Unzen et à 150 km au nord du volcan Sakurajima.
Ce complexe volcanique regroupe en fait une quinzaine de cônes volcaniques au sein d'une caldeira de 25 km sur 18 km. Cette dernière contient entre autres la ville d'Aso ; on estime que la population qui habite dans cette zone s'élève à 100 000 personnes.
Parmi tous les cônes volcaniques, les plus grands sont le Naka-dake (1 506 mètres, le plus actif dans les temps historiques), le Taka-dake (le plus élevé, qui culmine à 1 592 mètres), le Neko-dake (1 408 mètres, estimé le plus ancien), le Kishima-dake (1 270 mètres), le Narao-dake (1 331 mètres) et le Eboshi-dake (1 337 mètres).


A suivre.

Source : volcanodiscovery.

Photo : wikipedia.


Nishino- Shima, Japon :

L'ile continue de croitre, avec 4 cratères actifs. Une observation de l'activité a eu lieu le 23 juillet, à partir de la base d' Haneda.

http://www1.kaiho.mlit.go.jp/GIJUTSUKOKUSAI/kaiikiDB/2013nishinoshima/photo140611/nishinoshima140611b1106.jpg

Il a été confirmé la présence de quatre nouveaux cratères. L'activité au Nord de l'ile est explosive, avec, en plus de jets de cendres grises, l'éjection de morceaux de lave toutes les deux à trois minutes.
Sur la cote nouvellement formée coté Nord Est, la présence de nuages de vapeur d'eau signale l'entrée en mer de coulées de lave.

Source : http://www1.kaiho.mlit.go.jp/KIKAKU/press/2014/H260724_nisinosima.pdf

23/07/2014. Ubinas, Askja, Etna.

23/07/2014.



Ubinas, Perou :

Aujourd'hui, ont été enregistrées dans la surveillance du volcan Ubinas deux exhalaisons. La première a eu lieu à 09h08 heure locale, crachant une colonne de cendres à 800 mètres d'altitude , en étant dispersée par le vent dans la direction Est, liberant 0,7 MJ (mégajoules) d'énergie.



La seconde a été enregistrée à 12h31 heure locale, émettant une colonne de 1200 mètres de haut et libérant 1,4 MJ d'énergie. L'émission de cendres pendant toute la journée a été modérée.

Source : IGP Perou.



 Askja, Islande :



Selon le Bureau météorologique islandais, un important glissement de terrain a eu lieu hier (22-Juillet-2014) vers minuit sur l' Askja  , le glissement de terrain  est arrivé dans le lac de l'Askja , ce qui a crée une onde de crue qui était de 100 à 200 mètres de haut. Qui est arrivée à l'autre extrémité du lac de cratère et s'est écoulée sur son bord, dans le cratère Víti  .  




Ce glissement de terrain a eu lieu dans la partie sud du lac de cratère de l'Askja (meilleure information que j'ai pour le moment). Un tremor harmonique a été détecté à la suite de ces événements  , il a été enregistré pendant 20 minutes selon les reportages (aucune image depuis ; l'image du tremblement harmonique de l'Askja est manquante dans le site Web de l'OMI).

Un nuage a été observé après ce glissement de terrain, il n'est pas clair que se soit de la vapeur ou des matériau se déplaçant dans les airs. Les premières estimations de ce glissement de terrain sont que d'environ 24 millions de mètres cubes de matériaux sont descendus avec ce glissement de terrain, une partie de celui-ci se terminant dans le lac de cratère de l' Askja , et élevant le niveaux d'eau dans le lac Askja d'environ deux mètres (premières estimations).  


 


Jusqu'à ce que cette question a été vérifiée par les scientifique et Almannavarnir en Islande, tout le trafic vers le volcan Askja  est interdit. Il y a aussi un risque de nouveaux glissements de terrain qui ont lieu sur l' Askja  , depuis le sol où le glissement de terrain a eu lieu qui n'est peut-être pas encore stabilisé. Il est très dangereux d'y aller dans les conditions actuelles et j'invite quiconque de ne pas y aller en raison de la dangerosité de cette zone  maintenant.

Source : http://www.jonfr.com/volcano/?p=4628
Photos :  Mýflug Air


Etna, Sicile :

 Les cônes explosifs de l'Etna vu de près à l'aube d'hier, dans les belles photos de Gio Giusa (Etna e dintorni in foto). Merci Gio!

 

 Le tremor , quand à lui, fait un peu le yoyo.

  

Source : INGV, Gio Giusa.

22/07/2014. San Cristobal, Lokon, Mayon.

22/07/2014.



San Cristobal, Nicaragua :

Dimanche 20 Juillet, 2014;

Le gouvernement sandiniste au moyen du Système national de prévention, d'atténuation et de l'attention aux catastrophes (SINAPRED) est  vigilant sur 
l'activité du volcan San Cristobal, situé dans le département de Chinandega.

Le volcan a émis du gaz ce dimanche et des explosions de cendres, de sorte que les institutions de l'État sont intervenues pour assurer et protéger la vie des personnes vivant dans le voisinage.

José Antonio Milan, spécialiste de l'Institut nicaraguayen des études territoriales (INET), a déclaré lors d'une conférence, que de récents rapports indiquent que la situation est revenue à la normale.

 

"Nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'un événement qui puisse prendre plus d'ampleur, mais nous serons prêts pour surveiller et avertir," a t-il dit.

Le San Cristobal, dans le nord-ouest du Nicaragua, a été sujet à deux explosions dimanche et jeté les cendres dans les communautés voisines avec aucun rapport de victimes ni de dégâts, ont indiqué les responsables.
Le volcan de 1745 mètres, a craché des cendres jusqu’à un kilomètre de haut sur ​​le cratère de 500 mètres de diamètre, qui ont été transportées par le vent et sont tombées sur cinq villages voisins et un tronçon de la route panaméricaine dans le département de  Chinandega, au nord-ouest du pays, a indiqué le Système national de prévention des catastrophes   (SINAPRED).


"Nous allons continuer à surveiller si tout indique qu'il s'agissait d'un événement sans aucun problème", ont il  déclaré  .


Source : Sinapred : http://www.sinapred.gob.ni  , Encontactocr.


Lokon, Nord Sulawesi :

 
SIAGA (alerte jaune)

date du 20/07/2014 00: 00-24: 00

visuel:
Météo : pluie, vent calme venant du Sud, la montagne était claire avec des bancs de brouillard, un panache  de fumée 
blanche s'éleve du cratère jusqu’à 25-50 mètres

sismique:
-2 évènements de séisme tectonique
-Va: 9
évènements ( tremblement de terre volcanique profond)
-Vb: 22
évènements séisme volcanique peu profond)
-Constant Tremor d' amplitude 0,5-4 mm , dominant à 1 mm

Conclusion: le mont Lokon en alerte jaune (SIAGA)

Le Mont Lokon, avec le mont Empung, est un volcan jumeau (2,2 km ou 1,4 km de distance) dans le nord de Sulawesi, en Indonésie, à environ 10 km (6 miles) au sud de Manado. Il s'élève au-dessus de la plaine Tondano et est parmi les volcans actifs du Sulawesi. Le Mont Lokon a un sommet plat et sans cratère. Son cratère actif se trouve à son pied, nommé cratère "Tompaluan".
Le Lokon s'est formé pendant une période de volcanisme andésitique sur les fractures de couronne qui résultent de l'
effondrement de la caldeira Tondano , du début à la mi-Pléistocène . Le matériel récemment émis reste andésitique dans sa composition et se compose de panaches de cendres et, moins fréquemment, de  coulées pyroclastiques et de  dômes de lave.
Le volcan a éclaté le 15 Juillet 2011 forçant des milliers de personnes à évacuer.
Le volcan de nouveau a commencé à montrer des signes d'activité le 10 Février 2012, et le 19 Septembre 2012 (23h01). Une éruption s'est produite à 8:20 a: m, le même jour avec l'envoi d'un panache de cendres   dans le ciel. Les résidents locaux ont été évacués d'une zone d'exclusion de deux et un demi-mile autour du volcan. Une éruption s'est produite le 17 Décembre 2012.


Source : Miticasi Benaca. 
Photo :  afp.com/Glen Rarung ( archives)


Mayon, Philippines : 



13,2500 ° N, 123,6833 ° E :


Le  réseau sismique a enregistré un (1) tremblement de terre volcanique au cours des dernières 24 heures. des nuages ​​de pluie ont couverts le sommet entravant les  observations visuelles.Les mesures du flux de Sulfure de dioxyde de soufre (SO2)  étaient   à la moyenne de 397 tonnes / jour le 10 Juillet 2014. L 'enquête sur  les mesures de déformation du sol par les courbes de niveau indiquent  sur la 2ème semaine de Juin 2014   des changements inflationnistes sur l'édifice depuis Février 2014. Les indications Tiltmetres montrent que le massif est encore gonflé par rapport à Janvier 2012 l.
 
L'état ​​d'alerte du volcan Mayon reste au niveau d'alerte 1, ce qui signifie qu'il est dans des conditions anormales. Bien que cela signifie qu'une éruption magmatique actuellement soit très éloignée, il est fortement conseillé d'éviter que le   public  entre  dans le rayon de 6 kilomètres (Danger Zone permanent (PDZ) en raison des dangers  de chutes de pierres, glissements de terrain / avalanches sur les pentes supérieures, bouffées de cendres soudaines et   éruptions   phréatiques du sommet. Les canaux / rivière et les zones sujettes aux lahar , perpétuellement identifiées du volcan, sur l'ensemble du secteur doivent également être évitées, surtout lors de conditions météorologiques extrêmes. 

Source : Phivolcs :  http://www.phivolcs.dost.gov.ph/
Photo : infos-philippines.com ( archives)