Actualité volcanique mondiale

Rubrique animée par notre spécialiste volcans Georges Vitton, vos messages sont les bienvenus.

31/03/2015. Villarica, Colima, Shishaldin , Sinabung .

31/03/2015.


Villarica, Chili :

Rapport d'activité volcanique spécial (REAV)
RÉGIONS Araucanie-Los Rios
30 Mars 2015 , 22h00 HL


Le Service national de géologie et des mines (SERNAGEOMIN) et son Réseau national de surveillance volcanique, à travers son Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS) a annoncé aujourd'hui que le 30 Mars à partir de 22h00 HL, il y a eu plusieurs  explosions stromboliennes , dont la plus importante a atteint une hauteur de 300 m au-dessus du cratère Avec l'expulsion de matériau balistique sur les pentes du volcan Villarrica à une distance de ~ 500 m.
Cela indique que le processus de surface
en cours a continué  , montrant l'instabilité actuelle du système volcanique, donc la possibilité que ce processus évolue vers une nouvelle impulsion éruptive n' est pas écartée.
Le niveau technique du niveau d'alerte volcanique reste à ORANGE.


 

 Période évaluée 29 Mars (15h00 HL) 30 Mars (15h00 HL)

 L'enregistrement de signaux de type de tremor , essentiellement associés à la dynamique des fluides  à l'intérieur du volcan se poursuit avec une légère tendance à la hausse , avec un retour du comportement oscillatoire par périodes dans l'enregistrement sismique. Les valeurs de déplacement réduits [DR, paramètre indiquant la taille du signal sismique à la source] sont en moyenne de 5,0 cm2, atteignant un maximum de 12,8 cm2 DR, des niveaux  considérés comme modérés pour ce volcan. En outre, ont été enregistrés  soixante (60événements de type longue période [LP, signal sismique associé à la dynamique des fluides à l'intérieur du volcan], de magnitudes locales égales et inférieures à 1,5 [ML, mesure de la taille des tremblements de terre en fonction des caractéristiques de l'amplitude de l'onde sismique] et de déplacement réduit  (DR) de 5,2 cm2 , valeurs considérées comme faibles.

 


 L'enregistrement sismique de l'activité volcanique continue avec une tendance à la hausse, en raison de la dynamique au sein du volcan. Cela a été mis en évidence  hier en enregistrant l'activité de dégazage de surface et l'apparition  de  lueur au cours de la nuit  . L'énergie sismique moyenne a connu des hauts et des bas dans son enregistrement, accompagnée par des explosions , dont l'expression du signal acoustique a été enregistré par les capteurs autour du volcan. Durant les baisses sus mentionnées, c'est à ce moment  que  les plus grandes émissions de dégazages  et de cendres du cratère principal se produisent. Le système volcanique est dans une phase de grande instabilité qui pourrait rapidement se transformer en une impulsion éruptive similaire à celle survenue  le 3 Mars dernier, éventuellement avec émission de lave. 
Le niveau d'alerte reste à ORANGE, qui selon le protocole signifie «éruption probable à court terme."


Source : Sernageomin.
Photo : El Pais, Imagetrends.co ( 2003)



Colima, Mexique :

Durant les dernières heures, il y a eu sept modérée à fortes explosions, la plus importante à 14: 45h avec une hauteur de la colonne d' éruption  de près de 3 km au-dessus du cratère et petite écoulements pyroclastiques de courte portée. La direction du vent a déplacé les panaches de cendres vers Jalisco.

 
Photographie spectaculaire du volcan Colima  (Mexique) au matin du lundi 30/03/2015.
Photo prise par notre ami partenaire d' ACANVOL, Hernando Rivera.



Le PC du SEGOB  appelle à ne pas s'approcher du  volcan : les matériaux émis , en instabilité sur le bord du cratère ont le potentiel de générer des précipitations de type lahars (coulées de boue) qui descendent par les rivières sur les flancs  du volcan.

Source : Sky alert

Photo : Hernando Rivera 


 Shishaldin, Alaska : 

 
54 ° 45'19 "N 163 ° 58'16" W,   

Altitude Sommet : 9373 pi (2857 m)
Volcan : actuel niveau d'alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE


 Shishaldin and Isanotski Volcanoes, Unimak Island

Aucune activité n'a été observée sur les images satellitaires au travers des  averses éparses au cours de la dernière journée. Les images des caméras montrent  la poursuite vigoureuse d'émission de vapeur depuis le cratère sommital . Celui ci produit un panache qui s'élève à des centaines de pieds au-dessus du cratère sommital. Un rapport de pilote indiquait plus tôt aujourd'hui une activité similaire. La sismicité reste au-dessus des niveaux de fond suggérant que l'activité éruptive se produit à un faible niveau au sein   du cratère du Shishaldin.


Source : AVO 
Photo : Swisseduc


Sinabung, Indonésie :


Le volcan continue à présenter l'effusion d' une lave visqueuse en forme de lobe  dans son cratère sommital. Des éboulements fréquents et des coulées pyroclastiques sont dus à des effondrements partiels des masses de lave collantes sur la pente supérieure raide.Un observateur du volcan au cours des dernières semaines  a envoyé le rapport suivant:«J' ai observé le volcan Sinabung durant les deux dernières semaines, il y a un grand lobe de lave  suspendu  au sommet, on peut le voir briller la nuit.

 



Les coulées de débris sont de plus en plus fréquentes, généralement les roches viennent former le côté du lobe, où elles sont en contact avec les murs de formations plus anciennes (signe que le lobe se déplace vers l'avant), et s'effondrent entre 10 et 25 fois par jour, en descendant les flanc sur des distances entre 500 et 2000m en général, deux d'entre elles jusqu' à 3000m hier, quand un gros morceau de la partie frontale du lobe s'est effondré.Il y a encore un périmètre interdit de 5 km, plus ou moins respecté par les gens qui veulent retourner dans leurs maisons après avoir été réfugiés pendant 18 mois "


Source : Volcanodiscovery  / Bastien Poux
Photo : Endrolew

 

30/03/2015. Turrialba, Klyuchevskoy , Copahue.

30/03/2015.


Turrialba , Costa Rica :  

10,025 ° N, 83,767 ° W 
Altitude 3340 m

L'OVSICORI-UNA a signalé que le 18 Mars des panaches de cendres
, de gaz et de vapeur,   ont dépassés le Cráter Oeste du Turrialba et la sismicité est restée élevée. Les observateurs à Finca La Central (2 km au SO) ont noté ces émissions de gaz et de vapeur. Le 19 Mars à 08h06 et à 10h07 les émissions de gaz et de vapeur d'eau se sont élevées du cratère; les émissions de 10h07 ont augmenté depuis le cratère central et contenaient une petite quantité de cendres.  


 

14h00 la webcam a enregistré de fortes émissions de gaz, de vapeur et de téphras du Cráter Oeste. Un fonctionnaire du parc national a entendu deux sons violents à 15h30. Aux environs de 10h00 le 23 Mars un panache de cendres , de gaz et de vapeur, s'est élevé du Cráter Oeste, provoquant des chutes de cendres dans les zones E et SE du cratère dont le cratère central et El Mirador. En outre, un panache dense et vigoureux de gaz et de vapeur a obligé les autorités du Parque Nacional Volcán du Turrialba de recommander des masques de protection contre l'inhalation de gaz.

Source : GVP. 
Photo : Ovsicori.


Klyuchevskoy , Kamchatka :  

56,056 ° N, 160,642 ° E 
Altitude 4754 m

Le KVERT a rapporté que durant la période du 13 au 20 Mars
, l'éruption du Klyuchevskoy a continué mais l'énergie des explosions a diminué de manière significative. Les explosions ont généré  des panaches de cendres qui s'élevaient à des altitudes de 5 à 5,5 km (16,400-18,000 pieds) . 



Pendant la période du 16 au 17 Mars , les images satellites ont montré une faible  anomalie thermique sur le volcan et des  panaches de cendres qui dérivaient jusqu'à 90 km  E. Des cendres ont de nouveau été détectées dans les images pendant la période du 22 au 23 Mars. Le 25 Mars , le Code couleur Aviation a été abaissé à jaune.

Source: Kamtcha  éruption volcanique Response Team (KVERT), GVP

Photo : YU. Demyanchuck, IVS FEB RAS, KVERT


Copahue , Chili :

 
La sismicité du volcan Copahue au cours des dernières 24 heures a enregistré un changement dans son comportement, représenté  par une augmentation significative de la fréquence des signaux de type longue période   (LP) liés à la dynamique des fluides. À partir de 12:00 heures (heure locale) hier (15h00 GMT) ont a enregistré un total de 1 250 événements sismiques, avec une occurrence moyenne de ~ 80 événements / heure. Les événements décrits sont de faible énergie, avec une magnitude variable locale (ML,   taille des tremblements de terre sur la base des caractéristiques de l'amplitude des ondes sismiques) de M1.4   maximum et un déplacement réduit  (DR, mesure de la taille du signal à la source) jusqu'à 3,7 cm2. Selon le  rapport des amplitudes observées dans les différentes stations sismiques, il s'ensuit la localisation d'un emplacement en surface de la source, probablement associé à l'activité du système hydrothermal stimulé  par le transfert de chaleur à partir d'un corps magmatique peu profond.




Au moment de la publication du présent rapport, on continue à enregistrer des tremblements de terre de caractéristiques similaires. Aucun changement significatif n'a été observé à la surface à partir des images des caméras de surveillance du volcan, ni ont été reçu des rapports des communautés environnantes du volcan sur les changements notables liés à la dynamique du volcan.Le niveau d'alerte volcanique technique reste à JAUNE.


Source : Sernageomin /Ovdas.
Photo : Alto Valle-Valle Medio

29/03/2015. Villarica , Semisopochnoi,

29/03/2015.



Villarica, Chili :

Les caméras IP installées autour du volcan ont enregistré une augmentation considérable  dans le comportement de  la colonne de cendres et de gaz , durant l' après-midi de la journée d'hier, affichant une colonne de dégazage qui a dépassé 800 m, avec une haute teneur en cendres et la nuit une incandescence du cratère, semblable à la pré-éruption qui s'est produite le 3 Mars . Ce matin, il a été observé que la hauteur de la colonne de gaz a chuté à des valeurs maximum de 150 m. 

 
Le volcan Villarrica ou Rucapillán a de nouveau un cône pyroclastique d’où partent des explosions stromboliennes. Une température de 1100 degrés Celsius de la surface est enregistrée

 Notamment, au cours d'un survol fait  aujourd'hui, il a été possible de visualiser que dans le cratère principal il y a deux points d'émission de  matière, qui ont une température maximale de 1110 ° C, ce qui confirme la présence du lac de lave près de la surface . Les glissements de terrain de matériau pyroclastique (solide avec températures élevées éjectées par un volcan) déposés autour du sommet et sur les pentes, sont toujours présents, bien qu'ayant  fortement diminué,  comme en témoignent les signaux sismiques enregistrés instrumentalement.


 

Dans les dernières 24 heures il est à noter que le lac de lave continue , près de la surface , à générer de petites explosions stromboliennes dans le cratère , certaines des projections balistiques dépassent le bord du cratère. Pendant le survol , la formation d'un cône pyroclastique naissant  a été observée,
avec deux centres d'émission à une température d'environ 1100 ° C. 


 

 De même, le signal de secousse sismique  continue avec une légère oscillation , ayant une tendance à la hausse. Le système volcanique est dans une phase de grande instabilité qui pourrait rapidement se transformer en une impulsion éruptive similaire à celle survenue le 3 Mars dernier, éventuellement avec émission de lave. Le niveau d'alerte reste à ORANGE, qui selon le protocole signifie "éruption probable à court terme." 

Source : Sernageomin. 


Semisopochnoi, Alaska :


ACTIVITE ACTUELLE

Depuis Janvier 2015 le Semisopochnoi a connu une augmentation du niveaux d'activité sismique caractérisées par des tremblements de terre , petits et discrets , situés sous le centre de l'île. La plupart des tremblements de terre ont des amplitudes de moins de M1, bien qu'il y en ait  eu  certains avec des magnitudes entre 2 et 2,8.Le 25 Mars a été observé  pour la  première fois un tremor
volcanique , ce qui peut indiquer un mouvement du magma ou de gaz magmatiques, donc l'observatoire volcanologique a relevé le niveau d'alerte pour l'aviation à JAUNE et le niveau d'alerte volcanique à Advisory  .La précédente réactivation du volcan s'est produite entre Juin et Juillet 2014 et n'a pas culminé en éruption.

 
 
 Sugarloaf Peak , vu depuis l'ouest. Semisopochnoi, îles Aléoutiennes, en Alaska. 13 juin 2004. Ian L. Jones.

Le Semisopochnoi, "l'île des sept collines", est une île volcanique située à l'ouest des îles Aléoutiennes en Alaska, dans le groupe des îles Rat.Les sept collines qui donnent nom à l'île sont des formations volcaniques, chacune avec un cratère,  le point le plus élevé de l'île étant Anvil Peak, un double cône avec 1221 mètres d'altitude .
Les éruptions les plus historiquement documentées ont eu lieu sur le Mont Cerberus, la plupart d'entre elles en 1873. Le Mont  Cerberus est formé par trois cône proéminents (d'où son nom, du à la ressemblance avec le chien à trois têtes de la mythologie grecque) qui est situé au sein d'une vaste caldeira de 8 km qui s'est formée après l'effondrement d'un volcan basaltique.
La dernière éruption qui a eu lieu sur l'île est venue de Sugarloaf Peak, un cône symétrique de 855 mètres. C'était une petite éruption qui s'est produite en 1987.

 
 Au centre de la photo se trouvent les trois cônes proéminents appartenant au Mont Cerberus. Juste derrière le mont Cerberus se trouve Anvil Peak, le plus haut sommet de l'île, avec 1 221 mètres, et qui occupe la plupart du nord de l'île. Au premier plan, un peu à gauche de la photo se trouve Sugarloaf Peak, un cône symétrique de 855 mètres. Image satellite du Semisopochnoi, îles Aléoutiennes, en Alaska. 30 janvier 2015. Dave Schenider, AVO / USGS

L'île est inhabitée par l'homme et est une importante aire de nidification pour les oiseaux de mer, bien que sa population a été décimée après l'introduction du renard arctique dans le dix-neuvième siècle. En 1997, le dernier renard a été retiré de l'ile pour lui permettre d'être à nouveau un refuge pour les oiseaux de mer, formant une partie du Refuge Maritime National de la Vie Sauvage de l'Alaska  qui  maintenant accueille une population de plus d'un million d'oiseaux de mer, en particulier les pingouins.

Source : Avcan, Gvp.

Photo : Ian L. Jones. Dave Schenider

28/03/2015. Kilauea , Shishaldin , Colima , Mauna Loa .

28/03/2015.



Kilauea , Hawai :

19 ° 25'16 "N 155 ° 17'13" W, 

Altitude Sommet : 4091 pi (1 247 m) 
Volcan : actuel niveau d'alerte: WATCH 
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

 


19 Mars 2015 , 8 heures - survol de Pahoa & Pu'u 'O'o  : La lave empiète sur une zone d'arbres le long de la limite nord du champ d'écoulement.

 Résumé de l'activité: 
Trois zones d'éruptions dans la partie amont du champ d'écoulement du 27 Juin sur l' East Rift Zone du Kilauea continuent à être actives, toutes sont à moins de 6 km (4 mi) de Pu'u'Ō'ō. Le niveau d'alerte a été réduit à Surveillance , le 25/3/15 , en raison de la diminution de la menace immédiate au cours des dernières semaines. Le Kilauea continue d'accueillir un lac de lave à son sommet.

Observations de la coulée du 27 Juin: 

Les webcams ont montré durant la nuit que trois zones d'éruptions ont continuées à être actives dans la partie amont du champ d'écoulement du 27 Juin situé au nord-est de Pu'u'Ō'ō: sur le flanc nord du Pu'u'Ō'ō ( évasion du 21 février ), une zone près de Pu'u Kahauale'a, et une zone à 5-6 km (3-4 mi) au nord-est de Pu'u'Ō'ō. Un survol du HVO , mardi ,  a montré que la zone d' évasion la plus éloignée au nord continuait à brûler la forêt.

Observations sur Pu'u'Ō'ō : 
L'inclinomètre sur le flanc nord de Pu'u'Ō'ō continue de ne montrer aucune inclinaison significative. Le taux d'émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d'environ 400 tonnes / jour lors des dernières mesures le 20 Mars.

 http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-1139.jpg

Il y a plusieurs  hornitos incandescents qui dégazent sur le plancher du cratère de Pu'u'Ō'ō, y compris celui représenté ici, qui est sur le bord nord-est du cratère. Les flux récents du hornito apparaissent en noir.


Observations du
Sommet : 
Les inclinomètres  du sommet du Kilauea ont continué à enregistrer une douce inclinaison  inflationniste stable, compatible avec la phase inflationniste d'un événement de DI. Le niveau du lac de lave au sommet a été constant  depuis le rapport d'hier, à environ 35 / 40 m (115 à 130 pi) sous le rebord du cratère Overlook. les taux d'émission de dioxyde de soufre en moyenne étaient de 4700 - 6300 tonnes / jour pour la semaine se terminant le 24 Mars.

Source : HVO
Photo : Bruce Omori


Shishaldin, Alaska :

 
54 ° 45'19 "N 163 ° 58'16" W,   

Altitude Sommet : 9373 pi (2857 m)
Volcan : actuel niveau d'alerte: WATCH
Aviation  : actuel Code couleur: ORANGE

 

Rien d'inhabituel n'a été observé dans les quelques éclaircies qui ont permis la vue  du volcan , soit par satellite soit par caméra web cette semaine. Pendant les périodes de temps clair, un petit panache de vapeur était visible dans les images de webcam. La sismicité reste au-dessus des niveaux de fond, ce qui indique qu' une activité éruptive est peut etre en train de se produire à un niveau bas dans le cratère sommital du volcan.


Source : AVO 
Photo :  Cyrus Read( 2009)


Colima , Mexique :  

A 08h18, hier ,  une énorme explosion avec une colonne éruptive d'une hauteur de 3,5 km au-dessus du cratère a été enregistrée. Des coulées pyroclastiques ont été produites ,  descendant sur une courte distance .



 Des chutes de cendres dans les municipalités de Jalisco sont  attendues.

Source : Skyalert
Photo : Webcamdemexico




Mauna Loa , Hawai :

19 ° 28'30 "N 155 ° 36'29" W,
 
Altitude Sommet : 13 681 pieds (4170 m) 
Volcan : actuel niveau d'alerte: NORMAL 
Aviation : actuel code couleur: vert

Données de surveillance pendant le mois de Février 2015:


 Sismicité: 
La sismicité au Mauna Loa demeure élevée dans plusieurs parties du volcan. Les taux de tremblements de terre sur l'Upper Rift Zone Sud-Ouest ( Sulfur Cone) et Moku'āweoweo Caldera restent élevés, mais les taux de tremblements de terre sont inférieurs à ceux observés dans les mois précédents. S' il n'y a eu aucun essaim sur le flanc ouest du Mauna Loa, les taux de tremblement de terre sont restés supérieurs au niveau de fond avec environ 14 tremblements de terre se produisant au cours du mois passé. Tous ces tremblements de terre  ont été faibles par rapport aux séquences de tremblement de terre observées avant les éruptions en 1975 et 1984.

Déformation: 

Les données GPS suggèrent que l'inflation pourrait se poursuivre, mais à des taux très faibles. Les interférogrammes disponibles pour le Mauna Loa qui incluent les acquisitions de Février sont ambigus, car ils semblent être dominés par les effets atmosphériques.

 http://hvo.wr.usgs.gov/multimedia/uploads/multimediaFile-88.jpg
Vue de juste en dessous du sommet du Mauna Loa , regardant en arrière vers le bas du Rift Sud-Ouest. Le Sulfur Cone est la zone blanche juste au-dessus du centre. Pu'u o Keokeo est la bosse à peine visible juste au-dessus de Sulfur Cone , sur la crête du Rift Sud-Ouest.



Gaz: 

Aucun changement significatif pour le SO2, CO2 n' ont été enregistrés par les moniteurs de température et de  gaz de Moku'āweoweo Caldera  au cours de Février. Les température des fumerolles ont continué de se stabiliser après l'anomalie de température qui s'est produite entre le début et la fin de la période d' Octobre Novembre  2014. La température a varié entre 77 et 79 degrés C, nominalement, sauf pour un bref pic sur le 24 /2  , jusqu'à 80 degrés.

Contexte: 

La re-inflation du réservoirs de stockage du magma peu profond  du Mauna Loa a commencé immédiatement après l'éruption la plus récente en 1984, puis s'est tourné vers la déflation pendant presque une décennie. À la mi-2002, l'inflation a commencé à nouveau, juste après un  brève essaim de  tremblements de terre longue période profonds (LP) . Un essaim plus intense de plusieurs milliers de  tremblements de terre profonds longue période (LP)  s'est produit  à la fin de 2004, précédant immédiatement une augmentation spectaculaire du taux d'inflation. L'inflation a ralenti à nouveau en 2006, a cessé tout à fait à la fin de 2009, et à lentement repris à la fin de 2010. 

Source : HVO

27/03/2015. Lewotobi , Sheveluch, Sakurajima, Villarica.

27/03/2015.


Lewotobi , Flores , Indonesia: 

8.542°S, 122.775°E
Altitude : 1703 m 



mise à jour de l'activité du volcan Lewotobi  : niveau d'alerte relevé

Le niveau d'alerte du volcan a été relevée après une augmentation significative de l'activité sismique , qui a été détecté récemment. Sur le  rapport hebdomadaire d'activité volcanique du Smithsonian / USGS  du 18 au 24 Mars 2015:
Des "plumes" blanches ont été observées s'élevant de 15 à 20 m au-dessus du cratère du Lewotobi pendant les périodes de temps clair durant la période  du 1er Février au 17 Mars.  




La sismicité a augmenté de manière significative, le 13 Mars, en particulier les tremblements de terre volcaniques et les tremblements de terre volcaniques peu profonds; un tremor harmonique, des événements "Tornillo", et des événements tectoniques ont également été détectés.
Le 17 Mars le niveau d'alerte a été porté à 2 (sur une échelle de 1 à 4). Les résidents et les touristes ont été avertis de ne pas s' approcher du cratères dans un rayon de 1 km.


Source : GVP, Volcanodiscovery
Photo :  vulkane.net


Sheveluch, Kamchatka:

56,653 ° N, 161,36 ° E 
Altitude 3283 m

Le KVERT rapporte que lors de la période du 13 au 20 Mars , l' extrusion
-dôme de lave sur le flanc   Nord du  Sheveluch était accompagné par une incandescence, des avalanches de blocs chauds, et une activité de fumerolles. De fortes explosions le 16 Mars ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés à une altitude de 9 km (29 500 pi)   et ont dérivé sur 200 km vers l'Est. Des chutes de cendres ont été signalées à Ust-Kamchatsk Village, à 85 km au SE



Une explosions a envoyé des cendres   à 10 km d'altitude à 22 h 04 UTC le 25 mars 2015
Une anomalie thermique quotidienne était visible sur les images satellitaires. Le code couleur de l'aviation est restée à Orange.


Source : O Girina, Kvert.
Photo : Yu. Demyanchuk , IVS FEB RAS, Kvert.


Aira , Kyushu , Japon :  

31,593 ° N, 130,657 ° E 
Altitude 1117 m

Basé sur un  avis du JMA, le VAAC de Tokyo a signalé des explosions dans la caldeira Aira du volcan Sakurajima pendant la période du 18 au 25 Mars . Les  panaches se sont élevés  à des altitudes comprises entre 1,5 et 3 km (5.000-10.000 ft ) d'altitude et ont dérivé vers le S, SE, E, et NE pendant les 18-19 et 21-25 Mars



 Le cratère actif Showa du volcan Sakurajima

 Le JMA a rapporté que 19 explosions du cratère Showa ont éjectés des tephra aussi loin que 1300 m pendant la période du 20-23 Mars. Une incandescence du cratère était périodiquement visible la nuit, et l'inflation du massif a continué à être détectée. Le niveau d'alerte est resté à 3 (sur une échelle de 1 à 5).

Sources: GVP , Agence Météorologique du Japon (JMA), Tokyo Centre consultatif sur les cendres volcaniques (VAAC)

Photo :  Sakurajima volcano 桜島昭和火口


Villarica, Chili :

Les caméras IP installées autour du volcan ont enregistré une augmentation significative dans le comportement de la colonne de cendres et de gaz, en particulier hier , le 25 à 19h00 HL , ou on a commencé à enregistrer une colonne de dégazage qui a dépassé 700 m, à haute teneur en cendres, présentant une température élevée. Cela a été corroboré par les images de la caméra thermique obtenus dans le survol effectué hier, où il a été observé que le lac de lave , de nouveau près de la surface, avec des températures avoisinant les 1000 ° C, impulse les gaz de la colonnes et les cendres , qui atteignent des hauteurs importantes dans un court laps de temps.

 Villarica - le cratère et le lac de lave le 06.02.2015 - photo Red de Emergencia / Twitter
 Villarica - le cratère et le lac de lave le 06.02.2015

Il a été observé une lueur de nuit et une activité strombolienne douce qui ne dépasse pas la zone du cratère. De même, le signal de secousse sismique continue en oscillant, avec une légère tendance à la hausse  progressive. Les activité de surface et sismique ont légèrement diminué au cours des dernières heures, montrant une faible colonne de gaz au moment de l'émission de ce rapport.


Source : Ovdas/Sernageomin 
Photo : Red de Emergencia / Twitter / B. Duick