Actualité volcanique mondiale

Rubrique animée par notre spécialiste volcans Georges Vitton, vos messages sont les bienvenus.

30/08/2014. Bárðarbunga , Tavurvur, Slamet .

30/08/2014.


Bárðarbunga , Islande :

Le film de la journée d'hier :


Mise à jour IMO 29  Août 2014 , 07:10 , du géoscientifique de service :

L'activité sismique a diminué à la suite de la libération de la pression, mais un nombre important de tremblements de terre est toujours détecté dans le dyke de magma, entre le site de l'éruption et au sud à environ 5 km à l'intérieur du Dyngjujökull.


 

 Les événements les plus forts étaient de M3,8 dans la caldeira du Bárðarbunga à 04h37, ainsi que M 2,9 à 05h39 et M 3,5 à 06h38 dans le dyke. Ces tremblements de terre sont très étroitement surveillés, mais aucun changement significatif de l'activité volcanique à la suite de ces évènements n'a été observé jusqu'à présent.

 L'Agence de protection civile en Islande a relevé la phase de   protection civile à  "urgence", en coordination avec le commissaire de district de Husavik, après qu'une éruption   fissurale ait commencé dans la partie nord du champ de lave de Holuhraun , entre le glacier Dyngjujokull et la caldeira de l'Askja .

 

 
L'éruption n'est actuellement pas de nature à constituer un danger immédiat. L'Agence de protection civile a cependant étendu les restrictions routières autour de la zone, en anticipant une augmentation des flux de trafic en raison de l'éruption.

Le Met Office islandais a précédemment émis une alerte rouge pour l'aviation sur la zone de l'éruption. Cela signifie que le trafic aérien est limité  dans une grande zone autour de l'éruption.




La lave est en cours d'effusion de la fissure au sud-est. Jusqu'à présent, la production de cendres volcaniques est jugée minime. Les scientifiques surveillent la situation à partir d'une distance de sécurité et seront bientôt à même de survoler la zone de l'éruption dans l'avion TF-SIF de la Garde côtière islandaise.
Björn Oddsson, géologue à l'Agence de protection civile, a déclaré que jusqu'à présent, l'éruption est "petite et innocente ". L'activité sismique sous le Bardarbunga continue  et Oddsson dit que la situation sera suivie de près.

La fissure se trouve dans le SW - direction NE, dans la partie nord du champ de lave d 'Holuhraun, au nord du Dyngjujokull et au sud de la caldeira d'Askja. La fissure semble être située près d'une rangée de vieux cratères dans le champ de lave d' Holuhraun , qui a été formé dans une éruption de lave effusive en 1797


 
Islande - Holuhraun: Le nouveau champ de lave vu de TF-SIF ce matin. Crédit: Garde côtière islandaise / Univ. de l'Islande

La fissure a été initialement évaluée étant de 100 mètres de long, mais les scientifiques  ont réévalué leurs mesures et estiment maintenant la fissure   d'environ 1 kilomètre de long. L' émission de cendres est en baisse près de la fissure et   l'activité explosive est minime, selon des témoins oculaires.


Mise à jour IMO 29  Août 2014 12:20 - du Conseil consultatif scientifique

Les scientifiques du Met Office islandais  et de l'Institut des sciences de la Terre, et les représentants de la protection civile en Islande, assistent aux réunions du conseil consultatif.
Conclusions du Conseil consultatif scientifique:

     À 00h02 UTC les signes d'une éruption de lave ont été détectés sur les images de la caméra Web de Mila. La webcam est située à Vaðalda, au nord-est du site de l'éruption.
     Vers minuit, de faibles signes de tremor accrus étaient visibles sur les stations sismiques de l'OMI à proximité du site de l'éruption.


 
 
     À 00h20 UTC les scientifiques du Met Office islandais, de l'Institut des sciences de la Terre et de l'Université de Cambridge ont confirmé l'emplacement de l'éruption.
     L'éruption s'est produite sur une vieille fissure volcanique sur le champ de lave Holuhraun, à environ 5 km au nord de la marge glaciaire de Dyngjujökull. La fissure active est d'environ 600 m de longueur.
     Une petite quantité de lave s'est échappé de la fissure et à environ 4h00 UTC, la coulée de lave est supposée avoir cessé.
     Selon les données sismiques et les images webcam, l'éruption a culminé entre 0h40-1h00 UTC.
     Au début de l'éruption, l'activité sismique a diminué, bien que la sismicité est depuis revenue aux niveaux observés ces derniers jours.
     Les observations aériennes par les garde-côtes islandais montrent que seule une vapeur s'élève à partir du site de l'éruption  .


 
 
     Il n'y a aucune indication que l'intensité de l'activité soit en déclin.
     En ce moment, il est difficile de savoir comment la situation va évoluer. Cependant, trois scénarios sont considérés comme les plus probables:
      -  La migration du magma pourrait s'arrêter, entraînant une réduction progressive de l'activité sismique et pas d'autres éruptions.
     -   Le dyke pourrait atteindre la surface , au nord de la Terre de Dyngjujökull et provoquer une autre éruption, peut-être sur une nouvelle fissure. Une telle éruption pourrait inclure des coulées de lave et (ou) une activité explosive.
     -  L'intrusion atteint la surface et une éruption se produit à nouveau tandis que la fissure est partiellement ou entièrement sous le Dyngjujökull. Ce qui serait le plus susceptible de produire une inondation dans Jökulsá á Fjöllum et peut-être  une activité explosive, avec  production de
cendre.
     D'autres scénarios ne peuvent pas être exclus. Par exemple, une éruption à l'intérieur de la caldeira du Bárdarbunga.


A 10h00 GMT, l'OMI a modifié le Code de couleur pour l'aviation du Bárðarbunga à 'orange', ce qui signifie que l'émission importante de cendres dans l'atmosphère est peu probable. Le code couleur aviation   pour le volcan Askja reste à «jaune».


Mise à jour IMO 29  Août 2014 , 18:30 , du géoscientifique de service :

De petits changements depuis le rapport d'état, plus tôt aujourd'hui. Un tremblement de terre s'est produit à 16h27 , de M4,1 sur la rive nord de la caldeira du Bárðarbunga  . Le nombre de tremblements de terre à partir du réseau automatique est similaire dans le même temps qu' hier, environ 1200 tremblements de terre.


Source : IMO : http://en.vedur.is/
              RUV :   http://www.ruv.is/
Photos : O  Ragnarsson, RUV ,




Tavurvur , Nouvelle Bretagne :

Le mont Tavurvur, dont une violente éruption en 1994 a dévasté la ville de Rabaul, sur l'île de New Britain, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, s'est réveillé au petit matin. 

«L'éruption a commencé lentement avant de se transformer en éruption strombolienne (de faible intensité) avec des projections incandescentes accompagnées de bruits d'explosion et de grondement sourd», a indiqué vendredi 29 août l'observatoire volcanologique de Rabaul.
Les autorités ont évacué les villages proches du volcan. Les habitants de Rabaul, dont les rues étaient couvertes de cendres, ont reçu la consigne de rester à l'abri, a-t-on ajouté de même source.

 


Des fontaines de lave et des émissions de cendres significatives ont été observées. Le panache de cendres a atteint une hauteur d'environ 60.000 pieds (18 km) d'altitude. Le code couleur de l'aviation a été relevé  au rouge.

Joint par téléphone, le manager de l'International Hotel de Rabaul, Rodney Aua, a indiqué que les magasins avaient baissé leurs rideaux et que la police patrouillait les rues de la ville pour éviter les pillages.

 Eruption was hard to predict

Annulation de vols

Selon le centre d'observation des cendres volcaniques de Darwin en Australie, le nuage se déplaçait dans le sens sud-est vers les îles Salomon puis l'archipel des Vanuatu. Il devrait traverser l'espace aérien australien tout en évitant le survol de l'île.
Le volcan a projeté des cendres jusqu'à 18 kilomètres d'altitude, bien au-delà de l'altitude de croisière des avions de ligne, selon le centre. La compagnie australienne Qantas a d'ores et déjà dérouté trois vols vers la Chine et le Japon, «pour éviter le nuage».




Ce volcan qui culmine à 688 mètres s'est réveillé à plusieurs reprises ces dernières décennies.
La Papouasie-Nouvelle-Guinée partage sa frontière occidentale avec la Papouasie indonésienne. Les deux territoires sont situés sur «la Ceinture de feu» du Pacifique où se heurtent des plaques tectoniques provoquant une intense activité sismique et volcanique.  

Source : Volcanodiscovery . Pngloop.com . Tribune de Genève.
              


Slamet , centre de Java , Indonesie :  

Une activité strombolienne douce se poursuit sur le volcan.
  Aris Yanto (Ndeso Adventures) a grimpé le volcan mardi et a observé les éruptions stromboliennes d'une cheminée dans le cratère sommital qui éjecte des corps incandescent à 100-150 m de hauteur.




 Source : Volcanodiscovery .
 Photo : Aris Yanto.

29/08/2014. Tavurvur .

29/08/2014.



Tavurvur, Nouvelle Bretagne :

Le Tavurvur a  éclaté à 4 heures ce matin et continue encore . 


Des vents forts soufflent vers Rabaul . Le côté Kokopo de la ville n'est pas affecté .
De violents coups de tonnerre se font entendre et des ondes de choc secouent la ville . La z
one Malaguna de Rabaul est affectée. Les écoles de la région de Rabaul sont fermées pour la journée.



 

La caldeira basse de Rabaul , sur l'extrémité de la péninsule de la Gazelle, à la fin   NE de la Nouvelle-Bretagne constitue un port abrité et large , utilisé par ce qui était la plus grande ville de l'île, avant une éruption majeure en 1994. Les flancs extérieurs de l'asymétrique volcan bouclier de  688-mde haut se sont formés par des dépôts pyroclastiques épais . La   caldeira de 8 x 14 km est largement ouverte à l'est, le plancher est inondé par Blanche Bay et a été formé il y a environ 1400 ans.  

 

Une précédente caldeira formée par une éruption il y a environ 7100 années est maintenant considérée comme ayant pour origine la caldeira Tavui , au large des côtes au nord. Trois petits strato-volcans se trouvent à l'extérieur des bords de la caldeira au nord et nord-est de Rabaul. Les éruptions post-caldeira ont construits des cônes pyroclastiques basaltique à dacitique sur le plancher de la caldeira près du NE et des murs Ouest de la caldeira  . Plusieurs d'entre eux, y compris le cone Vulcan  , qui a été formé lors d'une grande éruption en 1878, ont produit une activité explosive majeure durant la période historique. Une éruption explosive puissante en 1994 a eu lieu simultanément à partir de Vulcan et de Tavurvur  et a forcé l'abandon temporaire de la ville de Rabaul .

Source : Franck Dubo , GVP.
Photos : Franck Dubo.

29/08/2014. Bárðarbunga

29/08/2014.



Bárðarbunga , Islande :

Mise à jour IMO 28 Août 2014 12h35 - à partir du Conseil consultatif scientifique

Les scientifiques de l'Office météorologique islandais et de l'Institut des sciences de la Terre, ainsi que des représentants de la protection civile en Islande, se sont réunis aujourd'hui pour discuter des troubles en cours sur le volcan Bárðarbunga.

 
Conclusions du Conseil consultatif scientifique:

     Ce matin, il y a eu un survol de la région du Bárðarbunga et la surface du glacier a été étudiée. Aucune modification des crevasses dans la glace au sud-est du Bárðarbunga, qui ont été vues hier soir, n'ont été observé . Ces crevasses ont probablement été formées en raison de la fonte à la base du glacier.

"" Le bord du Dyngjujökull vers Holuhraun, vue vers le nord. Notez que le glacier apparaît sombre sur la photo. Les fissures peuvent être considérées, par exemple, par le petit lac dans le centre de la photo, et ils s'étendent vers le nord loin du lac. les stries blanches ci-dessous à gauche sont probablement des fissures dans la glace. Photo: Matthew J. Roberts  


 Les dépressions ont été situées au sud-est de la caldeira du Bárðarbunga, selon toute vraisemblance, dans le partage des eaux de la rivière Jökulsá á Fjöllum. Il y a trois formations de crevasses circulaires, d' environ 5 km de longueur totale. L'épaisseur de la glace dans la région est de 400-600 m.

     Le niveau d'eau dans le lac Grimsvötn a été surveillé et a probablement augmenté d'environ 5-10 m dans les derniers jours, ce qui correspond à une addition de 10-30 millions de m3 d'eau dans le lac. Une légère augmentation de la conductivité dans la
rivière Köldukvísl  a été mesurée ce matin, mais la cause est encore inconnue. Aucun changement n'a été mesuré  dans le lagon Hágöngulón, la rivière Jökulsá et la rivière  Skjálfandi  . Il est supposé que l'eau des "marmites" a coulé dans le lac Grimsvötn ou la Jökulsá á Fjöllum.

     L'activité sismique est similaire à celle des derniers jours. Vers minuit, trois séismes de magnitude d'environ 4 ont été enregistrés et un de magnitude 5 à 08h13 ce matin, tous situés dans la caldeira du Bárðarbunga.

     Peu avant 8h00 ce matin, il y avait une légère augmentation de l'activité sismique sous le volcan Askja. Ces changements dans le domaine de " tension" sont dus à la dilatation causée par le dike , qui a un effet sur ​​la zone d'Askja.

     Depuis hier, la longueur du dike sous le Dyngjujökull a augmenté de 1-1,5 km vers le nord, ce qui est considérablement moins que dans les derniers jours. Le dike a maintenant atteint le système de fissure du volcan Askja et les mesures
GPS indiquent que la région est grandement affectée.

     Les conclusions de la réunion du Conseil consultatif scientifique de la protection civile islandaise continueront d'être publiés aux alentours de midi, après la réunion, si nécessaire.



 http://en.vedur.is/photos/volcanoes/volcano_status.png

 Le niveau d'alerte sur le volcan Askja est relevé et est maintenant à 3/5. Le niveau d'alerte sur le Bardarbunga est toujours à 4/5.

Mise à jour IMO  28 Août 2014 18:14  

Depuis minuit plus de 1100 tremblements de terre ont été détectés par le système automatique. Le dike ne semble pas avoir migré plus au nord depuis midi. L'activité principale est située dans le dike et avec une profondeur semblable a celle des jours précédents (8-12km). Un tremblement de terre de M5 s'est produit à 08h13 sur la rive nord de la caldeira du Bardarbunga. Deux minutes plus tôt (08h11) un autre événement de M3.9 s'est produit  à un endroit similaire. Quelques tremblements de terre ont été détectés près de Askja, le plus grand de M2.7.


Mise à jour IMO 29  Août 2014 02:45 - Une éruption au nord de Dyngjujökull
 

Une éruption a commencé vers Holuhraun , au nord de Dyngjujökull à environ 00h02. La secousse sismique a été observée sur toutes les stations sismiques et la webcam installée dans la région de Mila a montré quelques belles photos de l'éruption. Il s'agit d'une petite éruption de fissure et à 02h40 l'activité semble avoir diminué.

 Source : IMO : http://en.vedur.is/
 Photo: Matthew J. Roberts , Ruv.

28/08/2014. Bárðarbunga , Nishinoshima , Chaparrastique.

28/08/2014.


Bárðarbunga , Islande :


27  Août 2014 11h50 -   Conseil consultatif scientifique :

Les scientifiques de l'Office météorologique islandais et de l'Institut des sciences de la Terre, ainsi que des représentants de la protection civile en Islande, se sont réunis aujourd'hui pour discuter des troubles en cours sur le volcan Bárðarbunga.

 
Conclusions du Conseil consultatif scientifique:

   La  sismicité intense continue. Plus de 700 tremblements de terre ont été enregistrés depuis minuit. Les tremblements de terre se produisent la plupart du temps au-delà du bord du glacier Dyngjujökull et l'intrusion elle-même a migré à environ 1 km au nord depuis hier.
     A 00h16 GMT aujourd'hui, un séisme de magnitude M 5,3 s'est produit dans la caldeira du Bárðarbunga. À 02h50 UTC, un autre tremblement de terre de taille similaire (magnitude 5,2) a eu lieu dans la même région.
     A 01h52 GMT, un séisme de magnitude 4,5 a été détecté  sur le côté oriental du volcan Askja. Elle a été suivie par quelques micro-tremblements de terre dans la même zone.


http://www.wired.com/wp-content/uploads/2014/08/Viti_geothermal_lake_at_Askja2.jpg
La caldeira d'Askja en Islande, avec le cratère Viti au premier plan. Notez les les personnes qui se baignent dans les eaux hydrothermales du cratère. Photo Boaworm / Wikimedia Commons, le 1er Août 2010.
  
     L'intrusion du dike sous le Dyngjujökull est estimé à près de 40 km de longueur.
  La modélisation des données GPS indique que près de 20 millions de mètres cubes de magma ont été ajoutées au volume de l'intrusion dans les dernières 24 heures.
     Les résultats de modélisation suggèrent que l'intrusion du dike est à l'origine des changements de stress sur une grande surface, y compris dans la région au nord de l' étendue du dike; ce qui pourrait expliquer que la sismicité ait augmenté sous le volcan Askja .
     Il n'y a aucune indication que l'intensité de l'activité soit en déclin.


Enregistrements automatiques des tremblements de terre depuis minuit :

 
   

 A partir d'aujourd'hui, le rapport de situation de l'après-midi ne sera plus produit . Toutefois, si la situation dégénère (c'est à dire avec des signes d'une éruption imminente), les rapports d'état quotidiens seront réintroduits. Les résultats du conseil consultatif scientifique continueront d'être distribués quotidiennement aux alentours de midi.

Maintenant, je vous renvoie à une analyse très pertinente du Dr E. Klemetti sur les hypothèse d'une remontée du dike jusqu'au volcan Askja :

  Un aspect intéressant de l'essaim de séisme actuel est sa tendance nord-est (voir ci-dessus)   sous le Vatnajökull et vers un autre volcan islandais: Askja (qui est à 15-20 km). En 1875, Askja a produit une éruption de VEI 5  d....

suite : http://www.wired.com/2014/08/icelandic-earthquake-swarm-heads-towards-askja-what-could-happen/

27 Août 2014 20:50 - info d'un vol de surveillance:

 http://earthquake-report.com/wp-content/uploads/2013/05/Screen-Shot-2014-08-28-at-01.01.35.jpg
 

Des scientifiques de l'IES et de l'OMI , par un survol du Vatnajökull , ont découvert une rangée de  "chaudrons" , de
10-15 m , profonds , au sud de la caldeira du Bárðarbunga. Ils forment une longue ligne de 6-4 km. Les chaudrons ont été formés à la suite de la fusion, éventuellement d'une éruption sous-glaciaire, à une date incertaine. Un niveau de tremblement accru / secousse volcanique n'a pas été observé sur les sismomètres de l'OMI pour le moment. Les nouvelles données sont en cours d'examen.

Source : IMO : http://en.vedur.is/



 Nishinoshima , Japon :

Des nouvelles de l'ile en photo :


 le 26 août :



 



1- Cratère Nord - Cratère Est - Cratère entre le cratère sud et nord 




2 - Monticule d'éjéctat dans le cratère nord.


L'île continue de croître sur sa partie nord-est.



 Je vous laisse la traduction

Source : Garde cote japonais / Sherine France.




Chaparrastique , El Salvador : 


La vibration
sismique du volcan  Chaparrastique continue avec de petites fluctuations comprises entre 218 et 340 unités de RSAM en temps moyen.




Les caméras de surveillance capturent un volcan sans grandes manifestations, émettant de courtes impulsions de gaz dans lesquelles la vapeur grise blanchâtre est dominé par la couleur du Dioxyde de soufre .
 
Comme tout  volcan actif, il est possible qu'il puisse générer de petites exhalaisons de cendres et de gaz, semblables à celles observées précédemment.
Les stations sismiques installées sur les flancs du volcan ont eu un total de 343 micro-séismes (pas ressentis ), tous situés sur le flanc nord. Les grandeurs varient entre M 0,4 et M1,9. Au cours des dernières 24 heures, il n'a pas été enregistré de micro-séismes de la région.



Source : Marn : http://www.marn.gob.sv




27/08/2014. Bárðarbunga , Sabancaya , Sheveluch .

27/08/2014.



Bárðarbunga , Islande :


Mise à jour IMO 26 Aout 2014 11:50

Une sismicité intense continue. Plus de 500 événements ont été comptabilisés depuis minuit.
La sismicité continue à migrer vers le nord. Elle se concentre désormais sur  10 km de long au bout du dyke qui s'étend au-delà de 5 km du bord du glacier Dyngjujökull.
A 01h26 ce matin, un séisme de magnitude 5,7 a été observée sous la Caldeira du Bárðarbunga.
Le dyke sous Dyngjujökull est maintenant considéré comme mesurant près de 40 km de long. La modélisation des données GPS indique que près de 50 millions de mètres cubes de magma se sont ajoutés en volume au cours des dernières 24 heures.


 ""
 Vue vers le nord à partir de la Kverk dans Kverkfjöll en Juin 2004 Au premier plan, Kverkjökull, blanc et plat. A gauche , au centre , le bord de Dyngjujökull, au nord du dyke  intrusif qui migre. Dans le fond Dyngjufjöll, Kollóttadyngja plus loin, alors que Hrúthálsar et la montagne Herðubreið   se démarquent. Photo: Erik Sturkell.


Enregistrement automatique des tremblements de terre depuis minuit:


 

Mise à jour IMO 26 Aout 2014 17:53

Un peu moins de 900 tremblements de terre ont été détectés par le réseau depuis minuit, un peu moins que dans le même laps de temps hier. Le dike intrusif a maintenant  environ 40 km de long. La plupart de l'activité a été située près du bord du glacier. Un tremblement de terre de M4.6 ( EMSC M4.4) a eu lieu à 11h56. Des rapports ont été reçus de Akureyri (une ville dans le nord de l'Islande) notant que le tremblement de terre y a été ressenti. Les tremblements de terre sont la plupart du temps à une profondeur semblable aux jours précédents , c'est à dire 8-12 km. Quelques-uns étaient plus grand que M3. Peu de tremblements de terre se situaient sous la caldeira du Bárðarbunga aujourd'hui.

Source : IMO : http://en.vedur.is/
Photo :   Erik Sturkell.


Sabancaya, Pérou :

 
L' IGP enregistre une deuxième explosion du Sabancaya.
 

L' Institut de géophysique et de
recherche en volcanologie du Pérou (IGP), a publié un nouveau rapport spécial concernant l'activité sismovolcanique du Sabancaya. Il informe sur la seconde   explosion phréatique qui s'est produite sur ce massif,   après celle du 9 Août , ou a eu lieu le premier événement de ce genre.


 
 



L'explosion a été enregistrée par 3 stations locales de télémétrique de l' IGP à 20h39  . Il a été observé   4 événements qui se sont produits l'un après l'autre , en chaîne, libérant une énergie totale de 1 151 mégajoules (MJ) et ayant une durée de 82 secondes.
Ces enregistrements sismiques  énergiques correspondent aux  explosions
volcaniques de type "phréatiques"  , où l'eau souterraine joue un rôle majeur ("explosion" des eaux souterraines). Cet événement a peut-être  éjecté une colonne de cendres et de lapilli. Pour la deuxième fois l'explosion s'est produite dans la soirée, donc ceci ne pouvait pas être vu, au moins à distance.
 
Sismicité et fumerolles:



Il est à noter que l'activité sismique, entre le 24 et 25 Août, a montré une augmentation du type d'événements LP (associés avec le passage des fluides sous le volcan). Pendant ce temps, les événements   VT (associés à la fracturation des roches  ), sont restés modérés.

 

 
Un détail important à mentionner est la sismicité accrue du volcan après le tremblement de terre qui s'est produit hier à 09h31 heure locale, qui avait une magnitude de 5,7 ML (magnitude locale).
  Pendant ce temps, l'émission de fumerolles dans les trois derniers jours s'est  montrée intermittente , avec des émissions de gaz   blanchâtres (vapeur d'eau) et bleuâtres (gaz magmatiques)  . La hauteur de ces émissions est dans la plage de 500 à 1500 m au-dessus du cratère.
Le rapport rappelle que l'activité du volcan continue à augmenter lentement. Dans les prochaines heures, une équipe de recherche de l'IGP va se rendre   sur place pour une
inspection .


Source : IGP / Jorge Andrés Concha Calle : http://www.igp.gob.pe/portal/
Communications
Domaine de recherche volcanologie IGP
987248058/054251373




Sheveluch , Kamchatka :
 
56.64 N, 161,32 E;  

Altitude : 10768 pieds (3283 m), altitude du dôme ~ 8200 pieds (2500 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

L' éruption explosive-effusive et l'épanchement du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu'à 32 800 pieds (10 km) a.s.l. pourrait se produire à tout moment. L'activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.





La croissance du dôme de lave continue (une coulée de lave visqueuse  s'écoule sur le flanc sud-ouest), les explosions de cendres sont modérées ; l'activité  fumerollienne , une incandescence du sommet du dôme et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données satellitaires ont montré une anomalie thermique sur le dôme de lave sur les 18/19 Août , le  volcan a été obscurci par des nuages ​​ les autres jours de la semaine.


Source : Kvert : http://www.kscnet.ru/ivs/kvert/index_eng.php
Photo : Yu Demyanchuck  , IVS FEB RAS, Kvert.