Actualité volcanique mondiale

Rubrique animée par notre spécialiste volcans Georges Vitton, vos messages sont les bienvenus.

27/08/2015. Telica, Wolf, Ubinas, Kilauea .

27/08/2015.


Telica, Nicaragua :


De 12h00  vendredi jusqu'à 12h00 aujourd'hui, 50 explosions de gaz ont été enregistrées, pour un total de 590 explosions depuis le début de l'activité récente, la dernière explosion de gazenregistrée aujourd'hui ( dimanche) à 08h09 le week-end .Durant le week end,  03 explosions
importantes ont été enregistrées car elles ont été accompagnées par des émissions de gaz, fragments de cendres et des roches chaudes, la dernière ayant eu lieu à 22h23 samedi.Les roches volcaniques éjectées correspondent à du matériel préexistant.Il n'a pas été  enregistré de sortie de lave.


 

Les émissions de gaz ne présentent aucun danger pour la population.Selon les rapports de la Défense civile, des chutes de cendres ont été signalées en petite quantités dans Posoltega, Guanacastal, Quezalguaque, Chinandega, El Viejo, Chichigalpa et El Realejo, sans grands dommages pour la population.4 événements sismiques à proximité du volcan Telica ont été enregistrés dans la dernière 72 heures , le plus fort de magnitude M 2,7 situé au nord du volcan , survenu le samedi à 21h42.Il est recommandé aux personnes de ne pas approcher à moins de 1,5 kilomètre du cratère du volcan pour éviter les blessures qui peuvent être causées par les pierres lancées par le volcan.

Source : Ineter. 
Photo : Webcam Ineter


Wolf, Ile Isabella, Galapagos, Equateur :

En date d'hier soir, l'éruption avait beaucoup diminué en intensité. Les fontaines de lave venant de la fissure volcanique de  1 km avait essentiellement cessé. La lave coule, encore loin de la mer, et ne sont que faiblement alimentées et avancent lentement.


  

 Le survol effectué hier après-midi , avec la participation de représentants du Parque Nacional Galápagos, du Ministerio del Ambiente, du Secretaría Nacional de Gestión de Riesgos, du Consejo de Gobierno de Régimen Especial Galápagos , de la Dirección Regional de los Espacios Acuáticos et des  Guardacostas Insular  a permis à l'autorité environnementale de déterminer qu'il n'y a pas de coulées de lave près de la mer, il est donc conclu que l'activité a été considérablement réduite.

 
L'évaluation a confirmé que l'éruption s'est produite sur le flanc sud-est du volcan Wolf, à plus de 6 kilomètres de l'habitat pour les iguanes
rose Conolophus marthae ,des iguanes jaune Conolophus subcristatus des Galapagos  et de la population de tortue géante de l'espèce Chelonoidis Becky, de sorte que les techniciens suppose qu'il n'y aura pas une   grande implication sur la faune des Galapagos.


  

Les rapports des guides qui sont à proximité de la zone ont également rapporté une réduction significative de l'activité volcanique, par rapport au premier jour.Cependant, le PNB n' exclut pas la possibilité d'autres coulées de lave dans la caldeira, ou à travers des tunnels souterrains. Une grande quantité de cendres et de vapeur, est vue autour du volcan à l'ouest, de sorte que la surveillance est maintenue.

Source : Volcanodiscovery, Parque Nacional Galapagos
Photo : Xavier Garcia, Parque Nacional Galapagos , Reuters.


Ubinas, Perou :


 La sismicité associée au mouvement de fluides (LP) n'a subi aucun changement majeur. En ce qui concerne les événements de type hybride, les 24 et 25 mai, respectivement 5 et 4 événements ont été enregistrés. Aucun tremblements de terre  de type " Tornillos" n'ont été enregistrés  .

Les trois derniers jours de cette période une augmentation des événements associés à la fracturation des roche ont été enregistrés. Il a été observé  jusqu'à 30 événements le 25 mai.

La prédominance continue d'activité sismique de type tremor, apparait de manière pulsante et épisodique. Les observations de terrain effectuées durant cette semaine montrent que l'enregistrement des tremors est principalement liée à l'émission de cendres.

Deux exhalaisons de faible énergie (0,5 MJ) le 24 mai ont été enregistrées. Aucun explosions n'a été enregistrées.


Source : IGP Perou
Photo : agencias.lamulaverde.pe 


Kilauea , Hawai :

19 ° 25'16 "N 155 ° 17'13" W, 

Altitude 4091 pi (1 247 m) 
Volcan : actuel niveau d'alerte: Surveillance 
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Sommaire de l'activité: 

Les taux de sismicité sont actuellement normaux sous le sommet du Kilauea et l'inclinaison déflationniste est en cours. Sur le site de l'éruption de la Rift Zone Est, les flux de surface continuent d'être actif à environ 8,6 km (5,3 mi) de Pu'u'O'o.

Observations du
Sommet

Les taux de sismicité sous le sommet du Kilauea, de la Rift Zone supérieure Orientale et de la Rift Zone Sud-Ouest étaient à des niveaux de fond normaux au cours de la dernière journée. Le réseau des inclinomètres du sommet ont enregistré une inclinaison déflationniste mineure sur toutes les stations , commençant à environ 18h00 le 24 mai .Le taux d'émission de dioxyde de soufre a oscillé entre 3,800 et 8,500 tonnes / jour pour la semaine se terminant le 22 mai.

 

Observations sur Pu'u'O'o :
 L'inclinomètre sur le flanc nord du Pu'u'O'o continue de ne montrer aucune inclinaison significative, et les taux de sismicité étaient normaux . Le taux d'émission de dioxyde de soufre de tous les évents e la Rift Zone Est était d'environ 360 tonnes / jour lors des dernières mesures, le 19 mai 2015.

Observations de la coulée du 27 Juin :

Les images Webcam et images de satellite continuent de montrer l'activité des flux de surface de plusieurs évasions dans un secteur au nord de Pu'u'O'o. Tous les flux de surface se produisent à environ 8,6 km (5,3 mi) de Pu'u'O'o. 

Source : HVO 
Photo : Bruce Omori 

26/05/2015. Isabella, Popocatepetl , Piton de la Fournaise.

26/05/2015.


Isabella, Iles Galapagos , Equateur :


Une éruption à commencé sur le volcan Wolf, situé sur l'ile d'Isabella, dans l'archipel des Galapagos.

 Vers 00h50 hier matin (23h50 heures  aux Galapagos), les stations sismiques installées par l'Institut de géophysique ont commencé à enregistrer plusieurs signaux d'événements qui ont eu lieu dans les environs du volcan Wolf surtout à la station la plus proche , qui se trouve à environ 20 km au sud-ouest du volcan


 

 Le signal sismique le plus important est reçu à 1h58 ce matin (Fig. 1) correspondant à une explosion, par laquelle a commencé une nouvelle activité éruptive du volcan. Le volcan Wolf est situé dans la partie nord de l'île Isabela . Il est un volcan actif et la dernière éruption a eu lieu en Août de 1982.

 


Vers 2h57 (heure locale Galapagos) , le Centre d'alerte sur les cendres volcaniques (VAAC), sur la base d'informations par satellite confirme la présence d'une colonne d'éruption du Wolf  , qui culmine à 35.000 pieds et de dirige vers le sud-ouest; puis à 04h34 il est rapporté  une colonne vers l'est-nord-est à une altitude de 50.000 pieds et une autre se déplaçant vers le sud à une hauteur de 45.000 pieds .A 4h28 (heure de Galapagos) l'Institut de géophysique et de planétologie  (HIGP) d'Hawaï rapporte que ses capteurs satellitaires infrarouges montrent la présence de points chauds intenses , situés sur le flanc sud-est du volcan Wolf, confirmant l'apparition de l'activité volcanique.Dès les premières heures de ce matin, nous avons été en contact avec le personnel du Parc des Galapagos qui ont compilé et  partagé des photos de cette activité . Il est confirmé que l' origine de l'activité est une fissure située sur le flanc sud-sud-est supérieur  du volcan, et d'où ont voit plusieurs coulées de lave descendant les flancs du volcan et se déplaçant vers la mer.

 

Wolf est le plus haut volcan des îles Galápagos, à cheval sur l'équateur à l'extrémité nord de la plus grande île de l'archipel, Isabela. L' édifice de 1710 m de haut  a des pentes plus raides que la plupart des autres volcans d'Isabela, atteignant des angles jusqu'à 35 degrés. Une   caldeira de 6 x 7 km, à 700 m , l'une des plus profonde des îles Galápagos, est située au sommet. Un niveau  , au premier plan sur le côté ouest de la caldeira s' élève à 450 au-dessus du plancher de la caldeira, dont une grande partie est recouverte par une coulée de lave qui s'est répandue en 1982. Des fissures radiales , diffuses , concentrées le long des zones de rift  s'étendent vers le bas au nord, nord-ouest, et sur les flancs SE. Des évents sous-marins  se trouvent au-delà des fissures nord et nord/ouest  . Des coulées , sans végétation , provenant d'une chaîne périphérique de cônes de projections et de scories  sur la Caldeira orientale drapent les flancs boisés jusqu'à la mer. La proportion de coulées de lave AA sur le volcan Wolf dépasse celle des autres volcans des Galápagos. Une éruption en 1797 a été la première éruption historique documentée dans les îles Galápagos.



Compte tenu de la façon dont ont jusqu'ici ont évolué les colonnes d'éruption  , il  se pourrait y avoir des chutes de cendres fines sur les populations de Pto. Villamil . L'effusion des coulées de lave sur les flancs du volcan, va certainement avoir des effets sur la faune et la flore du secteur et sur le milieu marin, une fois que ces flux atteindront la mer.

Ce matin, le processus éruptif est en baisse et apparemment, l'impact sur la faune et la flore est minimal

L'Institut de géophysique continuera à informer la communauté sur le développement de ce nouvel événement éruptif.


Source :  IGP, GVP.
Photo :  Martin Díaz Zúñiga, Parc National Galapagos.


Popocatepetl, Mexique :

25 mai 20:15 pm (01:15 GMT 26 mai)A 17:02 h, le système de surveillance sismique du volcan Popocatepetl a enregistré un épisode d'explosions et des tremor, accompagné  par une émission de vapeur d'eau, de gaz et de petites quantités de cendres en direction du sud-sud-est. Cet épisode a fini à 19:35 h , aucun rapport jusqu'à présent sur des chutes de cendres n'a été émis. 
 
25 mai 11:15 (16:15 GMT le 25 mai)Au cours des dernières 24 heures le système de surveillance sismique du volcan Popocatepetl
a enregistré 90 exhalaisons de faible intensité, certaines d'entre elles accompagnées d 'émission de vapeur d'eau et de gaz  . Le plus important a eu lieu à 12h05 aujourd'hui  .En outre, au cours des dernières 24 heures, il y a eu 45 minutes de faible amplitude de  tremor harmonique.Également , au cours de la nuit, une incandescence   au-dessus du cratère  a été observée .

 

Au moment de ce rapport, on ne dispose que d'une visibilité partielle du volcan en raison de la météo, mais ce matin, le volcan a été observé  avec une émission de vapeur et de gaz dans la direction du sud-est .Le 9 mai, la station de surveillance Canary du volcan Popocatepetl   a été vandalisée. Le personnel du CENAPRED est ensuite allé à la station afin de rétablir son fonctionnement . Il est à noter que la station Canary est une partie importante du système de surveillance du volcan Popocatepetl . Par conséquent, vous êtes priés de protéger les stations de surveillance, qui aident à   tenir informé  le public sur l'activité du volcan.Le CENAPRED exhorte à ne pas approcher le volcan et surtout le cratère.

Source : Cenapred.
Photo : Atlixco el mejor clima del mundo



Piton de la Fournaise, La Réunion :



Bulletin d'activité du dimanche 24 mai à 23h00 mis en ligne le 25

L'éruption qui a débutée le 17 mai se poursuit.

Activité sismique
Les fluctuations importantes observées et décrites ces deux derniers jours se poursuivent.
 
(©OVPF/IPGP)
Figure 1 : Evolution de l’intensité du trémor depuis le début de l’éruption.

A noter qu’aucun séisme n’a été détecté depuis plus de 24 heures.

Gaz volcaniques
L’émission de SO2 est dans l’ensemble à la baisse. Elle est cependant également devenue fluctuante dans le temps depuis le 21 mai 2015.


Débit de la coulée de lave

 

(©OVPF/IPGP/Diego Coppola Turin)
Figure 2 : Evolution du débit de lave depuis le début de l’éruption.

Diego Coppola de l’Université de Turin a mis à jour son graphique de suivi du débit de lave depuis le 17 mai (figure 2). Il montre une certaine constance dans le débit avec une légère fluctuation le 23/05. Coppola explique que le débit semble se constant à un niveau assez faible, avec des variations mineures.

ATTENTION : les mesures de débit par satellite Modis sont (i) ponctuelles et (ii) des moyennes de taux d'effusion. Cela explique que les pics sont «lissés».

 
 Concernant l'activité (cf. photo ci-dessus), la hauteur des fontaines de lave semblait similaire à celles de mercredi dernier, le cône a bien grandit et se ferme de plus en plus, et la plupart de la lave part en tunnel.

Phénoménologie
Les phases hautes dans les fluctuations sont associées à des augmentations dans la hauteur des fontaines (témoignages et figure 3) et des épanchements temporaires de laves

Une reconnaissance et des travaux sur le terrain ont été menés ce jour :
  • Echantillonnages réalisés sur des produits plus anciens en haut de fissures et sur un bras de coulée actif en toute proximité de l'évent (échantillons trempés)
  • Relevés GPS de toute la fissure sur laquelle l'évent s'est formé
  • Mesures de Gaz dans le panache
Concernant l'activité, la hauteur des fontaines de lave semble similaire à celles des jours précédents. Le cône s’est en revanche édifié (Figure 4) et se ferme de plus en plus et la plupart de la lave part en tunnel en dehors d’épanchements éphémères.

Une reconnaissance par la SAG (Section Aérienne de la Gendarmerie) dans l’après midi nous apprend que :
  • le débit semble réduit (probablement du fait d’écoulements en tunnels),
  • les fontaines semblent plus basses (probablement puisque le cône est plus haut)
  • le front de coulée n’a pas été observé du fait du couvert nuageux. Cependant à la verticale de la courbe de niveau 900, le front n’est pas visible. Pour mémoire la dernière observation le localisait à environ 1000m d’altitude.

Observations du dimanche 24 mai :


Une équipe de l'Observatoire Volcanologique s'est rendue sur le site de l'éruption afin d'effectuer des relevés :
  • Prélèvement d'échantillons de lave
  • Relevé GPS de la fissure sur laquelle l'évent restant actif s'est formé
  • Mesures de gaz dans le panache

Remarques :
  • Un bras de coulée est actif à proximité immédiate de l'event et a pu être échantillonné.
  • Compte tenue de la hauteur du cône, nous n'avons pas pu échantillonner de projections (la plupart retombant dans le cône ou sur la partie supérieur de ce dernier).
Source : OVPF
Photos : OVPF , Julien Azam / JIR

25/05/2015. Sinabung , Colima , Chaparrastique .

25/05/2015.


 Sinabung, Indonesie :


Les écoulements pyroclastiques du volcan Sinabung, se poursuivent  .
Hier matin, le matériel magmatique semi-fluide  du dôme du sommet a commencé à s'effondrer de  nouveau, résultant en une remarquable coulée  pyroclastique  qui est descendue jusqu'a 3 km du cratère.

 

La photo de Sadrah Peranginangin rend compte cet état, avec cette coulée pyroclastique  vue de la ville de Jl Uka Kabanjahe ce matin à 7: 51h .
Hier soir , on pouvait voir l' incandescence du dôme et de petits glissements de terrain et, à midi, le dôme qui est sur le point de tomber.

Source : Avcan.
Photo :  Sadrah Peranginangin


Colima , Mexique :  

Les explosions continuent de se produire de temps à autre. Le 16 mai, un panache de cendres s'est élevé du Colima   à une altitude de 5,5 km (18 000 pi) d'altitude et a dérivé sur 95 km vers l' ESE avant de se dissiper.


 

Un nouveau dôme de lave pourrait avoir commencé à se développer à l'intérieur du cratère du sommet, une zone plate , couverte de cendres  , élevéeest visible sur une photo aérienne récente.

Source : Volcanodiscovery 
Photo : Bullriv Colima Rivera.




Chaparrastique , El Salvador :

Légère augmentation  des vibrations du volcan Chaparrastique  .Mercredi 20 mai 2015 12h09Ces derniers jours, il y a eu une légère augmentation du tremor ou vibration du volcan, ce qui indique une instabilité dans le système interne due à la montée des fluides dans les profondeurs du volcan
Dès le matin du mercredi 13 mai au moment de la publication du rapport, les vibrations sismiques du Chaparrastique ont montré une  tendance à la hausse. Les valeurs RSAM ont fluctué entre 100 et 232 unités RSAM en temps moyen .Au cours des 24 dernières heures, les valeurs enregistrées ont varié entre 170 et 232 unités avec une moyenne de 202 unités, alors que la norme est de 50 unités.


 


Moyenne RSAM  enregistrée a  la station VSM jusqu'au 20 mai . 

Les images de la caméra montrent des nuages ​​dans l'est du pays. Aucune anomalie thermique n'a été observée dans le cratère et sur les pentes du volcan.

La surveillance du dioxyde de soufre indique que le flux de gaz sulfureux émis par le volcan s'est maintenu , fluctuant entre 250 et 834 tonnes par jour, le seuil acceptable est de 620 t / j. Ce qui montre les changements dans le système de dégazage volcanique.

 
 Le volcan est toujours actif et présente  un comportement anormal. L'enregistrement de tremors  et les émissions de gaz sulfureux sont un signe d'instabilité dans le système interne et pourraient être les précurseurs d'un nouvel événement explosif de faible ampleur , comme ceux qui ont eu lieu le 26 Janvier et le 11 Avril de cette année. Par conséquent, le MARN appelle à ne pas aborder le sommet du volcan en raison du degré de risque que cela présente.

Le MARN poursuit sa surveillance et maintien une communication étroite avec la Direction générale de la défense civile et les observateurs locaux.


Source : Marn.
Photo :  correodelorinoco.gob.ve
 

24/05/2015. Piton de la fournaise, Kilauea , Bulusan .

24/05/2015.


Piton de la fournaise, La Réunion :

BULLETIN VOLCANOLOGIQUE DU 24 MAI 07H30

L'éruption qui a débutée le 17 mai, se poursuit.

Activité sismique :
Les  fluctuations importantes observées et décrites hier se poursuivent avec notamment un pic d’intensité particulièrement fort entre 19H30 et 23H le 23 mai .

 
(©OVPF/IPGP)
Figure : Evolution de l’intensité du trémor depuis le début de l’éruption.

A noter qu’aucun séisme n’a été détecté ce jour.


Phénoménologie :
Un agent de l’OVPF a pu, dans le cadre de prises de vues aériennes afin de faire une cartographie dynamique de la coulée, survoler le site en ULM à 9H30 hier. A ce moment précis :
  • Un important panache bleu (SO2) était présent au-dessus de l’évent,
  • Le cône de scories semblait être en cours de fermeture,
  • Les fontaines étaient réduites par rapport aux observations antérieurement faites,
  • Un écoulement principal était visible sur 200 m puis disparaissait (écoulement en tunnel). Deux bouches éphémères étaient ensuite observables après respectivement environ 50 et 100 m d’écoulements en tunnel.
  • Le front de lave n’a pas pu être observé.
 image-1

L’observation des images de la caméra de Piton de Bert permet de lier l’augmentation de l’intensité du trémor à une intensification des fontaines de lave à l’évent et probablement du débit de la coulée lave (non vérifié car non visibles depuis le Piton de Bert).

Une équipe de l'Observatoire Volcanologique accompagnée de collègues de l'Université de la Réunion a prévu de se rendre sur le site de l'éruption ce jour afin d'effectuer des prélèvements de lave.

Source : OVPF
Photo : Loic Herode.


Kilauea , Hawai :


19 ° 25'16 "N 155 ° 17'13" W, 

Sommet : 4091 pi (1 247 m) 
Volcan : actuel niveau d'alerte: Surveillance 
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE 

Sommaire de l'activité: 
Les taux de sismicité sont actuellement normaux en dessous du sommet du Kilauea et une inclinaison déflationniste mineure a été observée à partir du début du 23 mai  . Sur le site de l'éruption de la Rift Zone Est, les flux de surface continuent d'être actif à environ 8,6 km (5,3 mi) de Pu'u'O'o.

 

Observations du sommet
Les taux de sismicité sous le sommet du Kilauea, de la Rift Zone supérieure Est et de la Rift Zone Sud-Ouest étaient à des niveaux de fond normaux au cours de la dernière journée. Le réseau des  inclinomètres du sommet a enregistré une inclinaison inflationniste de la source typique du cratère Halema'uma'u au début du 22 mai, mais est en train d'enregistrer une déflation,  commençant juste après minuit le 23 mai . Le taux d'émissions de dioxyde de soufre variait entre 3,800 et 8,500 tonnes / jour pour la semaine se terminant le 22 mai.




Observations sur
Pu'u'O'o
L'inclinomètre sur le flanc nord du Pu'u'O'o continue de ne  montrer aucune inclinaison significative, et les taux de sismicité étaient normaux. Le taux d'émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d'environ 360 tonnes / jour lors des dernières mesures, le 19 mai 2015. 

Observations de la coulée du 27 Juin :
Les  images Webcam et images de satellite continuent de montrer l'activité des flux de surface de plusieurs évasions dans un secteur au nord de Pu'u'O'o. Tous les flux de surface se produisent à environ  8,6 km (5,3 mi) de Pu'u'O'o.

Source : HVO
Photo : Bruce Omori 




Bulusan, Philippines :


12 ° 46.2'N, 124 ° 03'E

 BULLETIN 23 mai 2015 08h00 .
 
Le
réseau de surveillance sismique du volcan Bulusan  ne détecte pas de tremblement de terre volcanique au cours de la dernière période d'observation de 24 heures. De faibles émissions de panaches de vapeur blanche qui dérivent vers sud-ouest ont été observés. L'enquête  de niveau de précision menée  entre le 5 mai et le 14 mai 2015 indiquent une très légère inflation de l'édifice du volcan par  rapport aux enquêtes de Mars 2015.

 


Le niveau d'alerte 1 (anormale) demeure en vigueur sur le Bulusan . Cela indique que les processus hydrothermaux peuvent être en cours sous le volcan qui peuvent conduire à des éruptions de vapeur. Les unités gouvernementales locales rappellent au public que l'entrée dans le rayon de la permanent Danger Zone de 4  kilomètres ( PDZ) est strictement interdit en raison de la possibilité d'éruptions de vapeur   ou phréatiques brusques et dangereuses. Les autorités de l'aviation civile doivent aussi aviser les pilotes d'éviter de voler près du sommet du volcan car la cendre de toute éruption phréatique soudaine peut être dangereuse pour les avions. En outre, les personnes vivant dans les vallées et le long des canaux /  rivière  doivent être vigilants contre les   lahars
chargés de  sédiments  en cas de précipitations abondantes et prolongées. 
Le  DOST-PHIVOLCS surveille de près l'état du Bulusan  et tout nouveau développement sera relayé  à tous les intéressés.

Source : Phivolcs 
Photo : naquem.blogspot.fr

23/05/2015. Telica, Asosan ,Piton de la Fournaise,

23/05/2015.


Telica, Nicaragua :


 Le Nicaragua est en état d'alerte pour une nouvelle forte explosion du volcan Telica, ont indiqué les responsables.Les autorités ont envoyé une équipe de vulcanologues et des brigades du ministère de la Santé pour ausculter les pentes de la montagne.La communication de la porte-parole du gouvernement Rosario Murillo rapporte que le président Daniel Ortega a reçu de "superbes photographies" des explosions du volcan qui continue à émettre beaucoup de gaz et de cendres. 

 

"Nous sommes avec de nouvelles explosions du Telica, 92 explosions depuis hier midi dont trois très intenses   ce matin", a déclaré Murillo. Il a expliqué que le volcan "a émis de nombreux gaz, cendres et des fragments de roches chaudes." Les explosions ont été accompagnées par de légers tremblements de terre.

INETER MONITOREA SISMOS Y EXPLOSIONES EN EL VOLCÁN TELICA.

Une douzaine de communautés à proximité du volcan ont reçu la visite de brigades de soins de santé qui sont mobilisées pour les personnes qui peuvent être touchées par les fumées et les cendres ."Nous traversons le pays, travaillant pour aider les familles touchées par cette situation.  

 Le Telica a commencé une activité sismique et éruptive au début de mai. Ainsi que le volcan Concepción sur l'île méridionale de Ometepe.Le Telica est situé 112 km au nord-est de Managua (capitale) et est l'un des volcans les plus actifs dans les montagnes de  Maribios .

Source : Lainfo
Photo : alertacatastrofes.com , El NuevoDiario


Asosan , Kyushu , Japon :  

Globalement, l'activité a diminué et aucune incandescence n'a  été vue au cours des dernières nuits. L'activité actuelle est dominée par de fortes émissions de gaz et de vapeur du cratère 1 et, à un moindre degré, du cratère 2 , à l'extrémité nord du complexe du cratère Nakadake.


 

De petite explosions phréatomagmatique intermittentes (interaction magma-eau)  avec de typiques émissions de cocktails de cendres sombres et de blocs, suivis par des nuages de vapeur continuent de se produire à partir du cratère 1. 



L' accès au cratère Nakadake reste restreint.

Source : Volcanodiscovery .
Photo : Webcam , gscf.fr


Piton de la Fournaise, La Réunion :


BULLETIN VOLCANOLOGIQUE DU 22 MAI 19H00

L'éruption qui a débuté le dimanche 17 mai 2015 se poursuit.


Activité sismique :
Depuis 30 heures le trémor montre des fluctuations importantes avec des périodes durant lesquelles sont niveau double.


(©OVPF/IPGP)
Depuis le début de l’éruption 101 séismes Volcano-tectoniques (20/j en moyenne) ont été identifiés ainsi que 28 effondrements.
Plus particulièrement, au cours des  dernières 24 heures, 17 séismes Volcano-tectoniques ont été identifiés ainsi que 3 effondrements.


Mesures géochimiques (Gaz Volcaniques) :
Le flux de SO2 a atteint un pic le 17 mai avec une dispersion principale du panache dans le secteur nord (Partage) et ouest (Enclos) ; depuis on observe une diminution progressive du flux de SO2, d’environ un facteur 10.

Evolution des mesures de SO2 depuis le début de l'éruption 22 mai 2015(OVPF/IPGP)
Figure 2 : Pics des Concentrations en SO2 (ppmv) au sommet du Piton de la Fournaise

Les mesures :
  • MultiGAS (au sommet PdF) :
           - SO2 : concentrations importantes (voir figure 2)
           - H2S : poursuite des concentrations importantes observées avant le début de l’éruption
           - CO2 : stable, sur des valeurs élevées
  • Flux de CO2 par le sol (Rift N120) :
           - PCRN (OVPF) : Poursuite de la tendance à l’augmentation
           - PNRN (Plaine des Palmistes) : stable, sur des valeurs élevées
           - BLEN (Piton Bleu) : stable, sur des valeurs élevées

 ©Serge Gélabert


REMARQUES:
Les débits de lave estimés à partir des émissions de SO2 pourraient avoir évolué d’environ 47 m3/s le 17 mai à moins de 10m3/s depuis le 20 mai


Mesures de déformation
Pas de changement significatif depuis le début de l’éruption à savoir pas de déflation du sommet et de la base du cône sommital.


Mesures du débit des coulées de lave
Il s'agit là de d'estimations des flux de lave par mesures satellitaires
  • Contribution de Diego Coppola (effectuée à Turin)
Date
Débit min (m3/s)
17/05/15 23:00TL
  24,2
18/05/15 09:55 TL
  14,5
18/05/15 14:20 TL
  13,0
19/05/15 00:15 TL
  8,7
19/05/15 10:40 TL
  10,5
19/05/15 13:25 TL
  5,6
19/05/15 22:50 TL
  2,3
20/05/15 14:05 TL
21/05/15 10:25 TL
  6,4
  2.5

 

(©OVPF/IPGP/Diego Coppola Turin)
Figure 3 : Time Average Discharge Rate calculé à partir du satellite Modis depuis le début de l’éruption


D’une façon générale, quelque soit le satellite (Modis ou MSG) entre le début de l’éruption et le 21 mai le débit diminue significativement. Attention, nous n’avons pas de données pour les 30 dernières heures, pendant la fluctuation de l’intensité du trémor.


 

Phénoménologie
Sur le terrain. Au cours de la nuit entre le 21 et le 22 mai, des observateurs rapportent que d’importantes variations de l’activité étaient visibles avec notamment à 3H du matin une augmentation de la hauteur des fontaines (au-delà de 50 mètres de haut), l’effondrement d’une partie du cratère en construction et la mise en place d’un nouveau drain de lave très fluide en rive droite de l’écoulement principal.

Ce jour pas de reconnaissance en raison des conditions météorologiques défavorables.

Source : OVPF
Photo : Serge Gelabert (zinfos974.com) ,  Loic Herode.